La reprise du championnat national très attendu.

0
982
La reprise du championnat national très attendu.

Le ministre d’Etat en charge des sports, a lors des séances de travail  qu’il a eu le lundi 17 septembre 2018 au Palais des Sports de Libreville, avec le président de la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) et  le deuxième Vice- président de la FEGAFOOT, demandé à ces responsables des clubs de tout mettre en œuvre pour une reprise effective du championnat national et de faire en sorte que l’Etat ne soit plus le seul à prendre en charge le football gabonais.

«Nous avons convoqué la LINAFP pour qu’elle puisse nous proposer au plus tard vendredi prochain, un calendrier de reprise du championnat. Nous souhaitons que celui-ci reprenne, et qu’il ne connaisse plus d’interruption. Car la qualité de notre championnat impact véritablement sur la qualité de l’Equipe nationale. Et nous avons connu des contres performances au sein de l’Equipe nationale qui nous ont amené à prendre certaines décisions et d’autres suivront. Voilà également pourquoi nous avons reçu la FEGAFOOT», a indiqué Alain Claude Bilie-By Nze.

Ce dernier est revenu sur le départ de l’ancien entraineur. Il  a en effet expliqué que le départ de Camachot, ne réglait pas tous les problèmes du football gabonais et encore moins les problèmes de l’Equipe nationale. «Il faut aussi regarder la question de l’encadrement, le stade technique, et là aussi, les choses doivent bouger et chacun doit s’attendre à ce que les décisions concernant le stade technique soient renforcés et le plus tôt serait le mieux», a-t-il souligné.

Cette rencontre a été également l’occasion pour ces derniers de réfléchir sur les options à proposer au gouvernement afin de sécuriser le financement des clubs et selon le président de la LINAFP, de faire en sorte que l’Etat ne soit plus le seul à financer le football. « Il revient à la Linafp d’essayer d’intégrer un budget qui tienne la route et qui s’appuie sur du concret. Qui  prend en termes d’aspect que ce qui peut être financé par les pouvoirs publics. Etant entendu que le modèle économique comme vous l’avez constaté, c’est essoufflé et qu’il y a des questions qui ne relèvent pas du domaine de l’Etat. Comme par exemple le salaire des joueurs. Ce sont des engagements que des clubs doivent prendre directement avec leurs joueurs et s’assurer de la capacité qui est la leur à pouvoir payer ces derniers», a indiqué le président de la Ligue nationale de football professionnel, Brice Mbika Ndjambou au sorti de la réunion.

Le rendez-vous est pris  pour le mardi 18 septembre 2018 aux fins de connaitre la date de la reprise du championnat national. Et le nom du nouveau coach de l’équipe nationale du Gabon, lequel  sera dévoilé au plus tard le vendredi 21 septembre 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here