La FIFA renforce la protection des joueuses et des entraîneurs de football.

0
93

Le Comité des parties prenantes du football de la FIFA (FSC) a soutenu deux séries de réformes majeures visant à renforcer la protection des joueuses, ainsi que des entraîneurs de football.

Les réformes, élaborées en étroite coopération avec les parties prenantes, établiront de nouvelles normes minimales mondiales pour les joueuses, en particulier en ce qui concerne la maternité.

«Suite à la récente croissance phénoménale et au succès sans précédent de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA en France l’année dernière, le football féminin entre maintenant dans sa prochaine étape de développement», a déclaré le Président de la FIFA, Gianni Infantino. «Il s’ensuit que nous devons également adopter un cadre réglementaire approprié et adapté aux besoins du football féminin.»

Les nouvelles règles proposées comprennent un certain nombre de mesures clés:

  • Congé de maternité obligatoire d’au moins 14 semaines, soit au minimum les deux tiers du salaire contractuel du joueur.
  • À leur retour au travail, les clubs doivent réintégrer les joueuses et fournir un soutien médical et physique adéquat.
  • Aucune joueuse ne devrait jamais subir de désavantage en raison de sa grossesse, garantissant ainsi une meilleure protection de l’emploi aux femmes dans le football.

Le FSC a également approuvé de nouvelles règles pour mieux protéger la position des entraîneurs de football.

«Les entraîneurs jouent un rôle essentiel dans le jeu, mais historiquement, ils ont été laissés en dehors du cadre réglementaire du football. Nous devions combler cette lacune et reconnaître le rôle clé qu’ils jouent », a ajouté le président Infantino.

Les nouvelles règles établissent des normes minimales pour les contrats des entraîneurs et fournissent une plus grande clarté sur le contenu des contrats de travail.

Suivant l’approche des contrats joueurs, l’objectif est de protéger la stabilité contractuelle, d’atteindre une plus grande transparence et de s’assurer que les entraîneurs sont également payés à temps.

Ces nouvelles règles ont été approuvées à l’unanimité par le FSC, qui comprend des représentants des clubs, des ligues et des joueurs, ainsi que des associations membres et des confédérations.

Les réformes seront soumises au Conseil de la FIFA pour approbation finale en décembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here