La fête de l’ascension dans le confinement : une première !

0
176
Vue de la Cathédrale Sainte-Marie de Libreville

L’ascension est une fête chrétienne qui marque la rencontre de Jésus avec ses disciples après la résurrection et son élévation au ciel. L’ascension est un élément essentiel de la foi chrétienne. Le Gabon, frappé de plein fouet par la crise du Covid-19, ne pouvait s’attendre qu’à une célébration sobre de cette fête.

En effet, cette année, l’épidémie de Coronavirus est venue tout bouleverser. Entre confinement total qui fait office de restriction totale, et confinement partiel qui semble peu ouvrir les populations à leurs activités essentielles et primaires, plusieurs manifestations de haute importance se sont vues être annulées. La religion, en cette période de crise mondiale, est également touchée. Plusieurs églises et assemblées religieuses ont mis la clé sous la porte juste pour le temps de la maladie.

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur a interdit l’ouverture des églises et des lieux de culte pour cause de coronavirus. Ces endroits regorgeaient des centaines, voire des milliers de personnes. Ce qui était ainsi un facteur à haut risque dans la propagation du Covid-19 en ces temps où il faut limiter, stopper, freiner le nombre de contaminés.

De ce fait, de nombreux hommes religieux ont pris des dispositions plus que de la distanciation. Certains ont eu recours à l’utilisation des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter. Diffusion de vidéos de cultes où ils se retrouvent à prêcher, édifier ou même prier en solitaire à l’estrade. Des vidéos connectées en ligne et diffusées en même temps que suivies par les internautes du réseau social. Ces vidéos de culte effectuées par les hommes d’Eglise en solitaire relayées et suivies en temps réel par des internautes font le buzz de par leur partage.Ce qui vient favoriser l’éloignement face à la problématique du Coronavirus.

D’autres religieux ont opté pour la diffusion de leurs vidéos de culte en solitaire par les chaînes de télévision. C’est le cas au journal télévisé de 20 h, ou soit dans les rubriques et émissions de religion.

L’ascension de cette année n’a pas été comme les autres années passées avec des multitudes de personnes dans les endroits ou lieux de culte. Jadis organisée en grande pompe, chaque chrétien a vécu cet évènement en famille, de façon restreinte ou en solitude pour d’autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here