La Journée mondiale des maladies infectieuses de l’intestin.

0
306
Vue de l'intestin

Ce 19 mai 2020, jour consacré à la journée mondiale des maladies infectieuses de l’intestin est passé sous silence au Gabon. Et même le journal télévisé de Gabon 1ere, la première chaîne de télévision publique de l’Etat gabonais, n’a pas évoqué ce sujet dans son ensemble de reportages. Parler des maladies infectieuses de l’intestin revient donc à soulever la question de l’alimentation saine.

Les maladies infectieuses de l’intestin regroupent la Rectocolite Hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn qui peuvent se détecter à tout âge ; souvent les malades sont dans la tranche d’âge de 15 à 35 ans. Ces maladies varient en fonction des pays (il existe des cas au Gabon) et se caractérisent par une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif. Pour la maladie de Crohn, l’inflammation est située à tous les niveaux du tube digestif, de la bouche à l’anus, et plus souvent dans l’intestin. L’inflammation par rapport à la Rectocolite Hémorragique se retrouve dans le rectum et le côlon.

Les symptômes de la Rectocolite Hémorragique et de la maladie de Crohn sont les douleurs abdominales, des diarrhées persistantes ensanglantées accompagnées de fatigue, d’anorexie, fièvre. Ce qui peut causer une hospitalisation, un arrêt de l’alimentation et un traitement sous perfusion. Parfois la conséquence irréversible est le cancer.

La cause principale de ces maladies infectieuses est la mauvaise alimentation. Il est important d’avoir une alimentation très saine voir équilibrée. Cependant un constat est fait en Afrique : l’alimentation n’est pas équilibrée comme le préconise le Nord (Europe, Amérique) avec l’apport en fruit et légumes associé au repas de chaque jour. Les fruits et légumes sont consommés rarement dans les ménages gabonais. D’où l’expression ‹‹manger pour gonfler le ventre››. Il y a aussi le fait que plusieurs personnes ne font pas attention dans les magasins ou centre de marché à la date de péremption des aliments ou encore à de la nourriture avariée. Par exemple ce fût le cas de la destruction, le mercredi 13 mai 2020, par la Direction Générale de la concurrence et de la consommation des cartons de poulet avariés en provenance de l’Ukraine, infectés par une bactérie causant une intoxication alimentaire.

Il n’y a pas de traitement curatif pour ces maladies infectieuses de l’intestin. Le niveau de vie sain est recommandé. Les médicaments vont être prescrits afin de diminuer l’inflammation associés aux compléments en fer, acide folique, zinc, magnésium vu les diarrhées qui entraînent une carence en nutrition. Parfois une intervention chirurgicale est préconisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here