La culture et le sport gabonais désormais au sommet.

0
442
De gauche à droite, Guy Constant Nguema (champion du monde de bodybulding) et Samantha Biffot (réalisatrice)

Les sportifs de la trempe de Denis Bouanga, Eddy Constant Nguema, Anthony Obame et Urgence Mouega et les artistes tels qu’Armel Oyama, Tony Noscript, Serge Abessolo, Manitou ou encore Samantha Biffot ne sont pas seulement les meilleurs de leur époque, ils figurent aussi parmi les meilleurs de tous les temps.

Ils assument désormais des rôles importants de modèles à imiter, voire de faiseurs d’opinion ou de leaders populaires. Par leur réussite éclatante, ces derniers attestent qu’il existe d’autres voies d’accès à la réussite et d’autres modalités d’accumulation que celles du pouvoir politique. Devant ces exploits, les Gabonais en recherche de héros deviennent des consommateurs compulsifs. On assiste là à un phénomène de création de valeur. Cette démarche créatrice induit des effets décuplés lors de la mise en synergie des deux types de comportement, le spectacle et la pratique du sport.

Ces sportifs et ces artistes gabonais enclenchent une démarche créative de bien-être, d’art de vie et souvent de reconnaissance sociale. Ils permettent de faire partie d’un club, d’un groupe, de se forger une identité positive, de partager des principes humanistes en faisant des rencontres fortes, et donc d’avoir une vie citoyenne. Toutefois, ce n’est véritablement qu’à long terme, que les impacts les plus significatifs de ces personnalités seront visibles.

Gageons que ce regain de notoriété participe au processus de construction des politiques publiques, du sport et de la culture au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here