Journée de la CEEAC à la COP 27 : Entre découverte et séduction.

0
312
Une vue de quelques officiels

Sous le Haut patronage du Premier Ministre de la République Démocratique du Congo (RDC), Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge et le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement durable Êve Bazaïba Masudi, d’une part, et à l’initiative du Président de la Commission la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’Ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo qu’accompagnaient le Commissaire à l’Environnement, Ressources naturelles, Agriculture et Développement rural le docteur Honoré Tabuna et quelques experts verticaux et transversaux de la CEEAC, d’autre part, il s’est tenu dans le pavillon de la RDC, pays assurant la présidence en exercice de la CEEAC, la Journée de la CEEAC, en marge de la 27e Conférence des parties (COP27) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) qui se sont ouverts le 06 novembre 2022 à Sharm El-Sheikh en République Arabe d’Egypte.

Plus qu’une opération de séduction pour susciter l’adhésion de tous les fils et filles de la Communauté, la journée de la CEEAC s’est vite transformée en séance de découverte d’un travail de longue haleine entrepris par la Commission de la CEEAC sous l’égide des Chefs d’Etat et de gouvernement.

L’objectif affiché par les organisateurs était de ;

1- Faire Echos de la position commune des Etats de l’Afrique centrale à la COP 27, pour mieux guider leurs actions à cette conférence ;

2- Faire écho des conclusions et résolutions de la conférence internationale scientifique de Yangambi ;

3- Informer sur l’évolution institutionnel de la CEEAC et les outils dont dispose la sous-région, pour mettre en œuvre la vision des Chefs d’Etat pour concilier la lutte contre les changements climatiques et le développement économique ;

4- Informer sur les actions en cours dans la sous-région dans le domaine des changements climatiques ;

5- Echanger sur la feuille de route vers le sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur la Thématique Environnement – Changements Climatiques – Forêts ;

Cette journée qui a connu la participation des Délégués des pays d’Afrique Centrale, conduites par leurs Ministres, les organisations régionales et des partenaires techniques et financiers a été animée par les Experts de la Commission, des Experts du monde scientifique, des Leaders de la Société Civile Régionale et des Acteurs du secteur privé, tous venus défendre les intérêts de cette sous-région à la cop 27 en lien avec les attentes et les besoins des Etats, en vue de parvenir à des impacts socio-économiques réels.

Pendant plus de trois heures d’horloge, dirigeants de la Commission de la CEEAC, Organes d’exécution des programmes d’environnement, du développement durable et de la protection de la biodiversité, d’une part, Chercheurs et représentants de la société civile, d’autre part,  ont rivalisé d’ardeur pour inculquer au public venu nombreux, les différentes actions préconisées en amont comme en aval, en vue de doter la région d’Afrique centrale d’une position commune destinée à garantir le développement et l’amélioration des conditions de vie de ses populations.

Les orateurs ont démontré que la sous-région Afrique centrale était réellement la région solution à la crise environnementale, à travers la contribution inestimable des écosystèmes forestiers tropicaux qu’elle héberge, gigantesque puits de carbone, deuxième poumon écologique du monde dans la protection de la biodiversité, la régulation du climat aux niveaux régional et mondial, le développement économique et l’amélioration des conditions de vie des populations, est active et présente à cette conférence.

Les débats se sont poursuivis jusque dans les couloirs des différents pavillons de la COP 27, la preuve de l’intérêt que tous participants ont accordé à la thématique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here