La communauté religieuse gabonaise promet une lutte sans merci contre l’homosexualité.

0
175
Le Révérend Pasteur Gaétan Piebi

L’épidémie du Coronavirus est arrivée tel un séisme, elle continue de faire des ravages tout en laissant de nombreuses familles éplorées de par la perte de leurs êtres chers. Aujourd’hui, au Gabon, il s’annonce un nouveau cataclysme venu pour déchirer la nation et ébranler les populations : c’est l’homosexualité. La question de l’homosexualité divise et soulève de vives discussions. D’ailleurs, la réaction d’un poids lourd de la communauté religieuse, le révérend Pasteur Gaétan Piebi ne s’est pas faite attendre.Ce dernier dénonce dans un post vidéo un choc pour le « Gabon immortel ».

En effet, le Révérend Pasteur Gaétan Piebi n’y est pas allé de main morte. A travers sa sortie spectaculaire, il appelle à la démission du Premier Ministre Julien Nkoghe Bekalé. L’homme de Dieu est envahi par une colère noire concernant le projet de loi portant sur la dépénalisation de l’homosexualité votée par les députés au parlement. Il qualifie l’homosexualité d’acte immoral, de contre-nature et d’abomination. D’après lui, la Gabon a atteint le point de non-retour condamnant ainsi le futur des gabonais. C’est un cri de détresse où Dieu doit faire son retour dans la Constitution gabonaise.

Par ailleurs, le Révérend insiste sur l’importance du foyer, de l’équilibre moral des enfants : deux éléments pour remettre de l’ordre dans les mœurs des gabonais. Une lutte pour les générations futures, car il en va de leur survie. Impuissant face à ce nouveau dilemme qui vient frapper de plein fouet le pays, Gaétan Piebi implore l’intervention divine et demande un retour à la raison des sénateurs et des membres de la Cour Constitutionnelle. Il conclut par une devise citée trois fois : « On ne déplacera pas la borne », telle une sirène retentissante en vue de l’obtention d’une victoire dans le combat contre l’homosexualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here