Insécurité dans la zone économique spéciale de Nkok.

0
1483
Chen Yanhong, la Dame de 42 ans attendant les résultats des examens au service des urgences de l'hôpital des instructions des armées du PK9.

L’on pensait qu’avec la présence d’un poste de gendarmerie dans la zone économique spéciale de Nkok le problème d’insécurité ne se poserait pas.  Li Jinshan Ren Dazhi, patron de l’usine » Jin Shan Wood Gabon » a agressé  deux de ses anciens employés, Chen Yanhong, une femme âgé 42 ans et He Zhi Yong âgé de 53 ans environ.

Les faits se sont déroulés le dimanche 03 mars 2019  à 19heures 30 minutes. Rapporte un témoin que nous avons rencontré, à l’entrée principale de la zone économique spéciale de Nkok,  lors de notre passage. Chen Yanhong et He Zhiyon  se baladaient avant d’être surpris  par les  quatre éléments accompagnés  du patron de l’usine Jin Shan Wood Gabon, qui  réussira à prendre la fuite, pendant que les autres s’acharneront sur la femme en lui  rouant des coups de point et en ayant recours aux objets qui trainaient à même le sol visiblement pour en  finir avec cette dernière. Nous nous sommes rendu aux services de santé militaire où elle à été admise : heureusement pour elles sont diagnostique vital n’est pas engagé. Elle s’en sort, tout de même, avec une incapacité de cinq jours !

une vue du certificat médical prouvant que le diagnostic de la Dame n’est pas engagé.

Comment comprendre qu’une ancienne employée, de l’usine Jin shang Wood Gabon, à la recherche d’un nouvel emploi se fasse agresser par son ancien employeur ? Dit- on que c’est un récidiviste au sein de son entreprise. Personne n’a eu le courage de le dénoncer par peur de représailles.

Il vous souviendra  que cette usine a été inaugurée, tout dernièrement, par les autorités de la place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here