HIAA : Les limogés de l’Hôpital d’instruction des armées d’Akanda vers la route du tribunal.

0
781
Bientôt une plainte pour les responsable de cette structure sanitaire.

Les 87 agents licenciés  de l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda pourraient portés plainte à la direction générale de cette structure sanitaire  à cause du non -respect  de la  procédure de licenciement, un licenciement que les anciens employés qualifient d’abusif.

Licenciés le  mardi  15 mai dernier, les révoqués payé sur  fonds propres avant leurs départs viennent de décider d’ester en justice les anciens patrons, selon le représentant des nouveaux chômeurs, Gabin Clément Moudjegou.

Pourtant, la rencontre entre le ministre d’Etat, ministre en charge de la santé, Denise Mekam’ne Edzidzi et les représentants des déflatés représenté par Gabin Clément Moudjegou et le représentant de l’union des syndicats  de l’administration  publique(USAP), Amédée Moussavou, les anciens agents admis aux chômages  disent saisir les juridictions compétentes  en charge du travail  pour obtenir la réparation du préjudice moral causé.

Ainsi, au sortir de la rencontre avec le ministre de tutelle le dossier relatif à la situation des déflatés  à l’exemple de la procédure de leur licenciement,  le payement de leurs droits serait  réglé une bonne fois pour toute  dans la mesure où certains ont reçu  le mercredi 16 mai leurs soldes tout compte.

L’assemblée générale de ce vendredi 18 mai,  viendra entérinée la décision de porter plainte aux responsable de la direction générale de l’hôpital des instructions des armées d’Akanda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here