GSEZ Nkok et la préservation des mangroves pour le bien de la nature.

0
666
Une vue de la zone spéciale économique de Nkok.

La préservation des mangroves passe non seulement par l’Etat, mais aussi par les entreprises citoyennes comme GSEZ qui a mis a profit le 5 juin (hier), à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement un moment de réflexion comme chaque année voir comment relever les défis du changement climatique tout en tenant compte de la politique du Gabon en matière de préservation de l’environnement.

GSEZ Nkok, entend bien participer à la stratégie de la protection de la faune et de la flore au Gabon, d’où cette information à l’endroit de l’opinion pour leur informer d’ avoir initié une étude d’impact environnementale et sociale sectorielle avec pour but visé d’atténuer les risques éventuels d’atteinte à la biodiversité par des activités industrielles en ce moment dans la zone économique spéciale de Nkok.

D’après le communiqué du groupe GSEZ Nkok, l’étude mise en place a permis de mettre en évidence la présence et l’importance d’une forte présence des mangroves dans les zones impactées par les activités industrielles.

Ses zones de reproduction écologiques des mangroves sont capitales et GSEZ Nkok en est conscient d’où l’engagement de mener la bataille de la protection aux côtés de la direction générale de l’environnement et de la protection de la nature. Ceci passe nécessairement par protection des villages et des espèces que l’on retrouve dans son environnement immédiat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here