Gouvernement/Réaménagement Ogandaga et Ndoundangoye en sursis.

0
1852
Jean-Marie Ogandaga, ministre de l'économie en sursis.

L’affaire du kevazingo n’a pas encore dévoilé son épilogue car d’autres acteurs impliqués dans cette mafia, bénéficient encore du parapluie de leurs accointances avec certaines hautes autorités issues du cercle du pouvoir. Mais jusqu’à quand ?

L’affaire est loin d’être close  tant que d’autres membres du gouvernement, impliqués dans cette histoire ne seront pas virés. Il s’agit  de Jean Marie Ogandaga, ministre de l’économie et de Justin Ndoundangoye, ministre des transports. Selon  une source concordante qui dit ne rien  comprendre,  «  Il y avait trois ministres partant et un vice- président de la république, grande a été ma surprise de constater que seul l’ancien vice-président Maganga Moussavou et le ministre d’Etat aux eaux et forêts Mapangou ont été virés du gouvernement le mardi 21 mai dernier ».

Justin Ndoundangoye, ministre des transports.

Les populations réclament d’autres têtes dans l’affaire du Kévazingogate. Car selon elles, la liste de ceux qui doivent séjourner à sans famille est longue. Outre  Guy- Bertrand Mapangou et Pierre- Claver Maganga Moussavou, il y a également Jacques Denis Tsanga, Estelle Ondo, Emmanuel Franck Issoze Ngondet et plus de trois cents personnes issues du ministère des eaux et forêts, de la direction générale des Douanes, de l’Oprag.  Le degré d’implication des uns et des autres sera déterminé à la suite des enquêtes. Même si les présumés coupables ne se reconnaissent pas dans l’affaire des 353 containers disparus au port d’Owendo  pourtant mis sous scellé par  la justice. Cette  dernière, selon toute vraisemblance, n’est pas aussi  à l’abri.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here