Gabon/ Un pays ou le non remplace le oui

0
975

Au Gabon, ce qui n’est pas toléré est toléré, ce qui est impossible est possible. La Bible, le Coran, n’ont plus véritablement leur place, pour ceux-là qui ont choisi de réussi peut- importe le prix à payer. Des personnes qui ont fait des hautes études ont perdues les valeurs qui fondent le vivre ensemble.
Dans le domaine de l’Education Nationale par exemple, pour cette rentrée académique l’on enregistre le manque de salle de classes, pour contourner la difficulté, voilà un membre du gouvernement qui prend la décision d’envoyer les élèves admis en 6ème dans les motels et hôtels transformés en établissement par le ministre Florentin Moussavou.
Les lycées ont été transformés en collège d’enseignement secondaire, incroyable mais vrai, comme si ,cela ne suffisait pas, les établissements primaires en collège, nos parents n’ont rien vus.
A l’école publique de sotéga, là-bas, les parents d’élèves regroupés en association ont dit ne pas cautionner ce désordre par un mouvement d’humeur qui a failli avoir des conséquences grave. Emmanuel Issoze Ngondet, le premier ministre lui préfère rester dans son bureau pour examiner les rapports que lui déposent ses collaborateurs au lieu de descendre sur le terrain.
Mebek

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here