Gabon/Wilfried Nguema à la tête de la fédération de judo.

0
1246

Le week-end écoulé s’est tenu une assemblée  générale élective à la chambre de commerce de Libreville. L’objectif étant d’élire un nouveau président de la fédération gabonaise de Judo.

Interrompu en mars 2017 par le ministère des sports, du tourisme et des loisirs, à cause des conflits qu’il y a eu entre les participants. L’assemblée élective a finalement eu lieu le dimanche  4  mars.

 De ce fait, le bureau sortant à travers son président André Angoué et son secrétaire générale, ont présenté de prime abord leur rapport d’activité au compte du mandat 2013-2017, en détaillant tour à tour le bilan moral, financier et sportif ? C’est sur ce dernier point que le bureau sortant a eu des résultats considérables, avec par exemple le nombre de médailles de toute compétition confondue de 31 en 2009-2012 à  53 en 2013-22016, avec aussi la participation de différentes équipes aux compétitions continentales et internationales. De plus la majorité des arbitres interviennent également dans les différents championnats Africain.

Ainsi, après la présentation du bilan d’activité et adoption à l’unanimité du mandat 2013-2017, le bureau sortant a présenté sa démission. Mais profitant de cette occasion, André Angoue, président sortant a demandé les excuses aux uns et aux autres qu’il aurait pu frustrer.

La seconde période a été donc consacrée à l’élection proprement dite. Au départ, trois candidats en liste, mais  avec le désistement de l’un, finalement il y  a eu deux adversaires,  notamment Wilfried Nguema et Serge Ouvelou. A cet effet, sur 29 votants, ont obtenu 27 voix pour Wilfried Nguema,  une voix pour Serge Ouvelou, et un bulletin blanc. Par conséquent, est élu président de la fédération de judo pour un mandat de 4 ans Wilfried Nguema.

Satisfait du bon déroulement de ces élections, le nouveau président élu a déclaré ceci : « ma première action à mener à la tête de la fédération gabonaise du judo sera de rassembler tout le monde autour d’une même table. Car nous devons travailler avec l’expertise des uns et des autres ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here