Gabon/Wenceslas Yaba vs Guy Patrick Obiang Ndong : L’inévitable clash des titans.

0
775
De gauche à droite, Wenceslas Yaba et Guy Patrick Obiang Ndong

Le président-directeur général du SAMU social gabonais Wenceslas Yaba ne cache plus son ambition de ravir la place du membre du gouvernement Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé et des Affaires sociales. Le premier cité semble multiplier les actions d’aide sociale et sanitaire à travers le pays, tandis que l’autre se contente de visiter quelques bâtisses en réfection.

Cela se voit comme le nez au milieu du visage. Les actes posés par chacun parlent d’eux-mêmes. En ce qui concerne Yaba, plus récemment encore, l’homme public assistait au déchargement d’un don de médicaments d’une valeur de près de 700 millions de francs CFA. Un don promis par l’association Tulipe, engagée pour permettre à la structure gabonaise d’amplifier son action auprès des populations vulnérables.

En effet, multipliant les négociations de partenariats à l’extérieur du Gabon, Wenceslas Yaba à travers le SAMU social intervient auprès des femmes enceintes, victimes de violences, des enfants isolés, des personnes âgées, et des personnes en détresses. Mettant aussi à la disposition des Gabonais un numéro vert, un hébergement d’urgence, une équipe mobile, d’aide et bien d’autres.

Quant au docteur Guy Patrick Obiang Ndong, outre les nombreuses grèves du personnel soignant, qui revendique un plateau technique, des meilleures conditions de travail, les conférences de presse à n’en plus finir, des visites des hôpitaux en réfection, et tout récemment le don d’ordinateurs portables aux meilleurs étudiants d’Oyem, sa ville natale, la question ne se pose pas entre les deux.

Cependant, l’on se demande néanmoins pourquoi Yaba Wenceslas se mobilise fortement pour la cause humanitaire, ou alors c’est une façon de marcher sur les pieds de Guy Patrick Obiang Ndong.

Guy Patrick Obiang Ndong doit-il voir Wenceslas Yaba comme un rival au fauteuil de ministre de la Santé et des affaires sociales ?

La suite dans les évènements futurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here