Gabon/Transport maritime : Remise des certificats d’habilitation à 60 apprenants à la conduite des grues offshore.

0
476
Photo de famille

Le pavillon Dorian d’Owendo a servi de cadre ce 03 octobre 2022, à la cérémonie de remise des certificats d’habilitation à la conduite des grues offshore.

La cérémonie a été rehaussée par la présence du Directeur générale de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), Godwin Alini Yandjangoye, du Directeur général du Port minéralier d’Owendo (OMP), Ranjan Kumar Sahu.

C’est au total 60 apprenants, dont neuf femmes et 51 hommes ayant bénéficié de cette formation qui ont reçus leurs parchemins. Au terme d’une remise à niveau, assurée par le centre de formation Inspection Consulting Services (ICS), une structure agrée par les ministères des Transports et celui de la Formation professionnelle, sous l’égide de l’OPRAG et de l’OMP.

De manière spécifique, cette formation consistait à renforcer les capacités des dockers à la manipulation des grues offshores. Selon le Directeur général de l’OMP, « cette initiative revêt un intérêt multiple. D’abord, elle contribue au renforcement des compétences de la main d’œuvre gabonaise. Ensuite, elle permet également de disposer d’un personnel qualifiée pour opérer les grues des navires en toute sécurité. Enfin, elle permet l’arrimage aux exigences internationales en termes de sécurité ainsi que de la réduction du nombre d’incidents ».

L’occasion a également donnée au secrétaire général du Groupement professionnel des acconiers du Gabon (GPAG), Christian Obouyou Mikassi de remercier les Directeurs généraux de l’OPRAG et de l’OMP pour avoir rendue possible cette formation, grâce à leur forte implication. Avant d’adresser ses encouragements à la gente féminine l’ayant suivie. Une preuve et non des moindres, a-t-il expliqué, que « Le métier de dockers n’est plus l’apanage des seuls hommes aujourd’hui. Raison pour laquelle, nous encourageons les femmes à s’intéresser aux différents aux différents métiers de dockers ».

En termes de prospective, il a relevé que « la modernisation des ports gabonais amène aujourd’hui à mettre en place, une véritable politique de formation. Cela, dans le but de rendre le personnel plus performant pour un meilleur rendement ». Raison pour laquelle, « Je vous invite donc à ne pas dormir sur vos lauriers et à contribuer pleinement à l’essor de l’apprentissage qui, en retour, nous l’espérons, vous en sera reconnaissante. », a-t-il conclu.

Prenant la parole à son tour, le Directeur général de l’OPRAG a quant à lui mis en exergue, le renforcement des capacités professionnelles du personnel de la communauté portuaire. Selon lui, « il constitue un pilier majeur pour le développement des ports gabonais ». Aux récipiendaires, il a fait savoir que la performance d’un port dépend de la compétence et de la qualité de son personnel. « Il n’y a pas de port performant, sans personnel qualifié et performant. », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, « cette formation permettra donc aux impétrant de renforcer leurs compétences pour opérer sur des grues et des navires en toute sécurité. Elle permettra également de s’arrimer aux exigences internationales en termes de sécurité. Tout comme, elle permettra de réduire les incidents aux sein de ports gabonais ».

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, « elle intègre parfaitement, la politique du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba prônée à travers la décennie de la femme. Ce qui se traduit par la présence de neuf femmes dans cet effectif ». Christian Obouyou Mikassi a également souligné qu’elle répond aux recommandations de l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC). Lesquelles stipulent qu’il faut augmenter le personnel féminin qualifié au sein des ports de la région. Comme les autres orateurs l’ayant précédé, le Dg de l’OPRAG a lui aussi exhorté les récipiendaires à faire bon usage des connaissances acquises durant la formation, afin d’aider leurs entreprises à participer efficacement à la transformation de l’environnement portuaire du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here