Gabon : Satisfecit de l’ONUSIDA sur la prise en charge des personnes vivant avec le VIH au Gabon.

0
302
Le Directeur pays de l’ONUSIDA le Docteur Françoise NDAYISHIMIYE échangeant avec le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA

Le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA a reçu ce jour en audience, le Docteur Françoise NDAYISHIMIYE, Directeur pays de l’ONUSIDA, venue faire ses adieux au Chef de l’Etat au terme d’un séjour de plus de 5 ans dans notre pays.

Au cours de cette rencontre, le Directeur pays de l’ONUSIDA a exprimé au Chef de l’Etat ses vives félicitations pour les avancées réalisées par le Gabon au cours des cinq dernières années en matière de prise en charge des vingt-cinq mille (25 000) personnes vivant avec le VIH dans notre pays. Toutefois, le diplomate onusien a suggéré que des efforts soient menés par les autorités gabonaises afin que les ruptures de stocks d’Antirétroviraux (ARV) constatées quelques fois, n’impactent plus la prise en charge des patients.

A ce sujet, Madame NDAYISHIMIYE a salué l’engagement du Gabon pour son adhésion à la Plateforme Internationale de fournitures d’ARV. Elle a également rappelé l’urgente nécessité pour le Gabon de renforcer la prise en charge des enfants porteurs du VIH.

Un satisfecit a par ailleurs été adressé aux autorités gabonaises qui participent à hauteur de 85 % à la prise en charge des porteurs du virus ; elle a indiqué toutefois que l’ONUSIDA fournissait les 15 % de prise en charge financière supplémentaire. Madame NDAYISHIMIYE a en outre informé le Chef de l’Etat que le défi auquel fait face notre pays aujourd’hui, est la stigmatisation des personnes ayant contracté le VIH, notamment le regard de la société.

Pour conclure son propos, le diplomate onusien a suggéré que la sensibilisation sur cette pandémie se fasse d’Accord-Partie entre l’ONUSIDA, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Education Nationale entre autres partenaires impliqués sur cette question.

Enfin, le Président de la République qui a toujours placé la santé de nos populations au centre de ses préoccupations, a instruit le Gouvernement de tout mettre en œuvre afin de prévenir toute rupture de stocks d’ARV et d’améliorer la prise en charge des patients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here