Gabon/Gratuité des transports scolaires : Une réponse à l’urgence sociale.

0
195
Quelques bus de la société Trans'Urb

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a annoncé le 16 août dernier à l’occasion de son discours à la nation, la gratuité des transports scolaires pour la rentrée 2022-2023. Face à l’urgence sociale des populations depuis l’apparition du Covid-19, il ne pouvait rester sourd ou impuissant. La réalité nous rattrape : elle est lourde.

Instaurer la gratuité des transports a bien évidemment un coût pour l’Etat ; mais la politique revient à faire des choix, et à les assumer. Plus que jamais, le Président de la République a besoin d’imposer de nouvelles forces du changement. Plus encore, la gratuité doit aller de pair avec une politique volontariste pour renforcer la qualité des transports scolaires.  Ali Bongo Ondimba doit faire preuve de courage et d’audace : la gratuité des transports scolaires est une des solutions, parce qu’elle est une puissante mesure de justice sociale. Il s’agit pour lui d’affirmer sa légitimité dans les choix budgétaires et dans la manière de concevoir le système redistributif qu’il souhaite appliquer au service public de transport, mais également dans la façon de répondre aux enjeux sociaux et économiques du pays. Faire le choix de la gratuité des transports scolaires, c’est être au rendez-vous des exigences posées par les jeunes générations qui, quelles que soient leur sensibilité, attendent des choix courageux. L’Etat leur donne ainsi un cap, un espoir et un message de confiance en l’avenir. Proposer la gratuité des transports scolaires est également une manière de renforcer l’égalité.

À l’approche de l’élection présidentielle de 2023, certains experts auraient tort de qualifier la gratuité des transports comme une simple mesure électoraliste. Si cette annonce répond bien à une promesse de campagne du chef de l’Etat, la gratuité des transports revêt une dimension politique davantage prononcée dans la fabrique de l’action publique. La gratuité des transports scolaires au Gabon s’inscrit dans une configuration politique territoriale propice au développement d’une telle mesure. Les objectifs de la gratuité sont alors de créer un choc psychologique dans l’esprit des Gabonais pour lutter contre l’exclusion sociale et l’isolement pour développer une nouvelle convivialité urbaine. Faire le choix de la gratuité des transports scolaires, c’est une mesure concrète qui change véritablement la vie des gens, parce qu’elle permet d’économiser un peu d’argent. Cette dimension politique conduit à repenser la manière de concevoir l’action publique urbaine et l’expertise en matière de mobilité.

En somme, la gratuité des transports scolaires doit être une idée inspirante : elle est une des solutions à la crise que les Gabonais traversent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here