Gabon : Rentrée solennelle de l’association Meke Me-Nkoma.

0
201
La coordination générale de l'association Meke Me- Nkoma durant l'AG

C’est dans l’optique de faire un bilan sur leurs différentes activités durant plusieurs mois, que les filles et fils de la communauté fang de l’Estuaire Meke Me-Nkoma se sont réunis le samedi 07 mai dans le quartier de Nkembo situé dans le deuxième arrondissement de Libreville, pour une assemblée générale ordinaire.

En effet, ils se sont attelé à faire plusieurs bilans notamment moral et financier qui ont servi de moteur dans la bonne gestion de l’association. De plus, il s’est agi de procéder à l’élection de la coordination générale. Et l’actuel coordinateur, Jean-Claude Obiang Mba candidat à sa propre succession a été hisser pour un nouveau mandat, à la tête de la coordination générale : «  les membres de l’association ont estimé qu’il fallait que je continue le travail, que j’avais commencé, c’est-à-dire, mener un certain nombre d’actions. L’objectif étant de raffermir les liens culturels entre les fangs de la province de l’Estuaire » déclare-t-il.

L’association, entend aussi remettre au gout du jour, les valeurs traditionnelles qui tendent à disparaitre, notamment le mariage traditionnel, où certaines familles en profitent pour se faire de l’argent, au détriment des valeurs spirituelle et sociale. Mais aussi, des points tels que la pêche et la chasse artisanale qui autrefois pouvaient subvenir aux besoins d’un individu ou d’une communauté. D’où les concepts de “weekend culturel ou de Bonne Année culturelle”.

Les membres de l’association Meke Me- Nkoma présents

Pour rappel, l’association Meke Me-Nkoma a été crée le 17 septembre 2017 dans la province de l’Estuaire, avec pour objectif le développement socioculturel, traditionnel de la communauté fang de l’Estuaire, tel qu’inscrit dans sa devise « Fraternité- Solidarité – Amour ». Ainsi, son slogan « AGNOSS » est connu comme un gage de son identité et de la valeur culturelle et ancestrale des fangs Meke Me- Nkoma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here