Gabon/Conseil départemental de la Noya : Disparition de 166 millions de francs CFA ?

0
330
Vue du marché de Cocobeach

La société SBTPA, s’est vue confier par le conseil départemental de la Noya à Cocobeach dans la province de l’Estuaire en 2011 et 2013 quatre marchés d’un montant de 166 millions de francs CFA, pour la sortie de terre d’un motel, d’un marché au village No-Ayong, d’un centre commercial à Cocobeach, le reste pour l’achat du mobilier.

La société SBTPA qui une fois après avoir reçu les sous selon les témoignages recueillis sur le terrain n’a jamais livré les ouvrages aussi bien au village No-Ayong, qu’à Cocobeach, à la grande désolation du contrôleur budgétaire de l’Estuaire de l’époque à savoir M Koumba Koumba et son équipe, dont la dernière inspection remonte à 2014.

En effet, en 2011, l’Etat avait octroyé 69 millions de francs CFA à la société SBTPA pour l’exécution du chantier d’un motel, de 27 millions de francs CFA en 2012 pour la construction d’un marché au village No-Ayong et de 45 millions de francs CFA pour la réalisation d’un centre commercial à Cocobeach, aucun projet n’a vu le jour que de la fumée aux yeux des populations qui devraient être les bénéficiaires dans ce qui semble une affaire de corruption.

Difficile de comprendre comment les responsables du conseil départemental de la Noya ont laissé l’entreprise toucher l’intégralité de l’argent, sans signature d’un procès-verbal de livraison du chantier. Et comme si cela ne suffisait pas, les mêmes autorités locales ont donné à SBTPA un autre marché de 25 millions de francs CFA en 2013 pour l’achat du mobilier.

Aujourd’hui, il est question de savoir à quel niveau se trouve cette affaire de corruption ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here