Gabon : Président de la Commission de la CEEAC et corps diplomatique à cœur ouvert

0
261
Une vue du corps diplomatique

Le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), son Excellence Gilberto Da Piedade Verissimo a échangé avec les ambassadeurs accrédités en République Gabonaise et auprès de la CEEAC au siège de l’institution communautaire en présence des représentants du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale(UNOCA), de l’Union Africaine, des Commissaires et de ses proches collaborateurs.

Au menu de la rencontre, le compte rendu des activités menées par la Commission de la CEEAC depuis son avènement à nos jours.

Pendant plus d’une heure, le Président de la Commission a rendu compte à ses hôtes de l’ensemble des actions menées tant sur la redynamisation des structures rattachées à la Commission, comme les organismes spécialisés, que sur le processus de mise en œuvre des activités consignées dans le plan stratégique indicatif à moyen Terme de la CEEAC (2021-2025).

Il s’est appesanti sur les XXe et XXIe Sessions Ordinaires des Conférences des Chefs d’Etat et de gouvernements tenus à Brazzaville et à Kinshasa en 2021 et 2022.

Les échanges ont porté sur plusieurs domaines d’intervention sur lesquels les Chefs d’Etat ont donné leur quitus pour leur mise en œuvre on nombre desquels les Décisions sur :

Les organismes spécialisés ; La mise en place de l’Organisation de la Santé de l’Afrique Centrale(OSAC) dont le siège est à Malabo en Guinée Equatoriale ; L’accélération de la mise en œuvre de la ZLECAf et d’une Union douanière de l’Afrique Centrale ; La tenue en Novembre 2022 de la Conférence maritime en Afrique centrale ; L’implication des femmes dans la recherche de solutions aux crises qui écument notre région et bien d’autres.

L’Ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo a évoqué non sans regret les faibles résultats du Plan Directeur Consensuel des Transports en Afrique Centrale, notamment dans la mise en œuvre des infrastructures terrestres, un Plan adopté en 2004 mais qui n’aura été réalisé qu’à 20% des projets retenus. En vue d’améliorer cette performance, les chefs d’Etat ont désigné le Président Denis Sassou Nguesso Champion des infrastructures avec pour mission de piloter le développement des infrastructures dans la sous-région.

A propos une conférence des Chefs d’Etat sera convoquée probablement en 2023. Entretemps, chaque Etat est appelé à organiser un Atelier sur les infrastructures et la Réunion de 2023 en fera la compilation et la consolidation sur l’état des lieux des infrastructures en Afrique centrale.

S’agissant de la Conférence maritime, le Président de la Commission a annoncé la tenue des Ateliers nationaux sur divers thèmes, notamment sur la sécurité et la gouvernance maritimes et sur l’économie bleue.

La situation sécuritaire en République Démocratique du Congo et en République Centrafricaine a été aussi au cœur des préoccupations de la Commission. Un Représentant Spécial a même été désigné auprès de la Conférence internationale des pays des Grands Lacs pour suivre les différents développements de la situation entre la RD Congo et le Commissaire en charge des Affaires politiques Paix et Sécurité se trouve actuelle à Bangui pour s’enquérir du processus Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR).

L’Ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo a également annoncé la tenue à Ndjamena d’un Dialogue national entre les différents protagonistes de la transition au Tchad et d’un Atelier sur le discours de haine à Libreville dans un proche avenir.

Après son exposé le Président d la Commission de la CEEAC a répondu aux préoccupations des ambassadeurs sur la démarche du processus de rationalisation des Communautés Économiques Régionales, la Conférence maritime régionale, les ateliers régionaux et le Haut conseil des Affaires.

Clôturant la séance, le Président de la Commission de la CEEAC a émis le vœu que les ambassadeurs puissent relayer son message auprès de leur pays et gouvernements respectifs afin que se consolide davantage la coopération entre la CEEAC et ses pays amis. « Nous voulons que vous travailliez dans la région, mais aussi pour la région », a-t-il conclu. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here