Gabon : Pourquoi nos routes sont en si mauvais état ?

0
259
Nid-de-poule au quartier Beau séjour

Nids-de-poule jusqu’au cœur de nos villes, ornières creusées par les poids lourds, pont décrépit, le constat est alarmant, et les solutions manquent. C’est le cas au quartier Beau séjour, sur la voix en provenance de Malaba dans le 5e arrondissement de Libreville, où les populations vivent un véritable calvaire avec les automobilistes.

« Trois énormes nids-de-poule de plus de 40 centimètres, de profondeurs en sorti du virage en provenance de Malaba. Dangereux en voiture de jour comme de nuit, chute assurée à moto, et invisible la nuit » affirme Juste Koumba habitant du quartier depuis 2004.

Selon des sources dignes de foi, la dégradation de la route n’était pas aussi forte, mais elle s’est accrue au fil des ans. Quand la dégradation d’une route est avérée, entretenir le réseau routier est plus compliqué et couteux pour l’Etat. Toutefois, la réparation d’un réseau routier revient plus cher à l’Etat que son entretient, soit trois fois plus.

L’insécurité de cette route est également une menace pour les maisons et bistrots construits à moins d’un mètre de la chaussée. Compte tenu de plusieurs accidents de circulations du au dérapage des véhicules, qui vont jusqu’à faire irruption dans les maisons des Gabonais.

L’absence des gardes fous au bord de la route

De plus, il faut noter également l’absence des gardes fous, pour la sécurité des centaines de foyers vivant en bordure de route.

Espérons que la tournée présidentielle du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba dans les quartiers de Libreville, donnera une chance aux habitants de Malaba- Beau séjour, de mettre à jour leur besoin qui est plus qu’urgent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here