Gabon/Oyem/Session ordinaire du conseil départemental du Woleu : Deux conseillers : Jean Frédéric NDONG ONDO et Jean Philippe NDONG BIYOGO, évitent le conseil du naufrage

0
376
Une vue de la place de l'indépendance d'Oyem

La 4ème session ordinaire du conseil départemental du Woleu, tenue le 28 octobre dernier dans un hôtel de la place, n’a pas été une partie de plaisir pour le président dudit conseil Désiré OWONO NDONG, d’autant plus qu’au cours des échanges, les 29 conseillers présents en cette session n’ont pas été tendres dans leurs observations.

Les conseillers d’un commun accord recommandent au Président de prendre en compte, les engagements pris auprès des populations durant la campagne et qui doivent se matérialiser par des réalisations palpables sur le terrain afin d’éviter de terminer le mandat sans rien et ce à un 1an des élections générales  de 2023. De l’avis des uns et des autres, à chaque session depuis 2019, ils tournent et reviennent toujours sur les mêmes sujets.

Certains chapitres, présentés dans le projet du compte primitif 2023 sont qualifiés pour certains de fictionnel et même qu’il est déficitaire par rapport au précédent. Afin de parer à toute éventualité, deux conseillers de l’écurie PDG et pas des moindres, Jean Frédéric NDONG ONDO et Jean Philippe NDONG BIYOGO, ont apporté leur savoir-faire dans ce genre de situation pour éviter le naufrage collectif. Ces derniers ont multiplié les interventions de façon à recadrer les conseillers départementaux ; recadrer les cas de projets de budgets importants ; la route, l’hydraulique villageoise par une réaffectation subtile des chapitres tout en conservant l’enveloppe.

Cet exercice a été unanimement salué par les conseillers de l’opposition dont Jacques NGUEMA MENIE qui en a été le porte-parole durant cet exercice. Le conseiller PDG Jean Frédéric NDONG ONDO est apparu aux yeux d’aucuns comme un grand rassembleur et c’est dans cet esprit convivial qu’il a offert en soirée une grande réception en l’honneur de tous les conseillers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here