Gabon/Makokou : Le tribunal administratif reprend du service.

0
311
Photo de famille

La salle d’apparat du tribunal de première instance de Makokou a servi de cadre à la fois à une audience solennelle d’installation d’un juge et de reprise d’activités juridictionnelles. Une manifestation rehaussée par la présence des autorités administratives, politiques et judiciaires en tête desquelles le secrétaire général de province Laurent N’noume représentant le Gouverneur empêché.

Dans son réquisitoire le commissaire à la loi Thierry Mboumbounda Simangoye a saisi l’occasion de présenter à l’assistance le tribunal administratif de Makokou qui exerce sous l’autorité de la cour d’appel de Libreville et du conseil d’Etat et dont les attributions s’articulent en deux groupes à savoir le contentieux ordinaire et le contentieux électoral. De plus, le commissaire à la loi a déclaré que les tribunaux administratifs sont traditionnellement saisis pour trancher différents types de litiges que l’on peut regrouper en 5 catégories: les contestations contre les actes administratifs des autorités locales ; les litiges relatifs à la situation des agents publics de recours nommés par les autorités locales ; les litiges des contrats administratifs, des accords bilatéraux passés avec les autorités publiques locales ; la mise en jeu de la responsabilité civile d’une collectivité publique ; les réclamations en matière d’infos locales et autres actes assimilés.

Pour sa part, le président du tribunal administratif a déclaré que cette audience solennelle d’installation du juge et de reprise des activités par la présence des autorités locales témoigne de l’intérêt et de la considération qu’elles ne cessent de porter au tribunal administratif et au-delà de l’institution judiciaire. Aussi, Jean Sylvain Nziengui a réaffirmé que le tribunal administratif juge en premier ressort le contentieux de la première légalité administrative à une fonction singulière. En clôturant ses propos, le président du tribunal administratif a situé le rôle du juge qui a pour vocation de protéger les droits et les libertés fondamentales des administrés et de défendre l’intérêt général.

En outre, au cours de cette audience solennelle, Rodolphe Mpeh a été installé comme juge administratif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here