Gabon/Makokou : Le ministre délégué des Eaux et Forêts Stéphane Bonda en visite d’inspection des installations de l’usine Peng Xin de Ntsekele.

0
461
Le ministre délégué des Eaux et Forêts Stéphane Bonda

Le ministre délégué des eaux, des forêts, de la mer de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres Stéphane Bonda vient de séjourner à Makokou, plus précisément dans le canton Ntang Louli. Le but de cette tournée était axé sur la visite d’inspection des installations de l’usine Peng Xin située à environ 15km de Ntsekele. Une usine qui est abandonnée depuis 4 ans, et dont les autorités en charge de ce département ne savent pas exactement qui en est le propriétaire.

Aussi, cette tournée a permis au ministre délégué de comprendre les raisons de la fermeture de cette usine et de débusquer les véritables responsables de ladite usine avant de prendre les décisions qui s’imposent. Rappelons que la décision forte du président de la République, Ali Bongo Ondimba d’interdire l’exportation sous forme de grume a donne lieu à un processus d’industrialisation de la filière bois dans notre pays. Selon le ministre délégué Stéphane Bonda, le constat est amer avec la dévalorisation des produits forestiers par ce bois qui est débité par des personnes venues d’ailleurs. Les quantités de bois trouvés dans l’usine abandonnée en pleine forêt sont défrichées et provoquent un manque à gagner pour l’Etat gabonais. Au terme de cette tournée Stéphane Bonda a déclaré « la législation est claire dans le Code forestier, lorsque les produits forestiers sont laissés à l’abandon au-delà d’une durée de six mois, l’Etat a toute la responsabilité de pouvoir prendre les décisions qui s’imposent ».

Le ministre délégué des eaux, des forêts, de la mer, de l’environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres a également visité une société aurifère Alphacentaumines qui selon les sources concordantes serait installée dans cette zone de façon illégale. Mandat a été donné aux responsables de cette structure de se rapprocher des services compétents du ministère de tutelle pour plus d’informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here