Gabon/Makokou : Le domicile du directeur de l’école privée des instituteurs visités par les malfrats.

0
279
Vue de ce qui reste chez Gaston Mokoko

La psychose gagne du terrain en ce mois d’octobre auprès des populations avec la recrudescence des bandes de malfrats dans la ville de Makokou. Ainsi, après le dépôt pharmaceutique de l’Ivindo et le bar Eto’o, le tour est revenu au directeur de l’école privée des instituteurs de Makokou Gaston Mokoko de payer les frais.

En effet, les malfrats ont défoncé la porte de sa maison pour s’emparer d’un tableau de mixage, d’un lecteur DVD, des produits de beauté et des savonnettes. Ces derniers ne se sont pas limités à ça, ils ont également emporté la télévision avec décodeur et bien d’autres effets comme le congélateur, la bouteille de gaz et le réchaud. Même à l’hôtel où est maintenant logé Gaston Mokoko pendant qu’il dormait, des inconnus sont rentrés par une fenêtre bai vitrée et ont pris un matelas ressort. Selon le directeur « ce vol vient de facto me réduire à néant car je n’aurai plus la force d’acheter tous ces effets volés, surtout que je suis à la retraite. Le seul recours est celui de porter plainte contre X afin que les auteurs soient arrêtés par les limiers ».

Gaston Mokoko a lancé un cri de détresse aux forces de sécurité et de défense pour qu’elles redoublent d’efforts car les malfrats ne sont pas inquiétés et continuent leur bon homme de chemin. Toutefois, il a déclaré « le voleur a 90 jours mais il y a un jour pour le propriétaire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here