Gabon/Makokou : Le collectif des ressortissants des quartiers Essick, Nzimeyong, Andock et Mboula au chevet des élèves de l’école Édouard Adjomo de Mboula.

0
484
Le collectif volant au secours de l'APE

Le collectif des ressortissants des quartiers Essick, Nzimeyong, Andock et Mboula dans le 2e arrondissement de la commune de Makokou a joint l’acte à la parole dans le cadre du paiement de la mutuelle des 107 élèves inscrits à l’école communale Édouard Adjomo de Mboula pour l’année académique 2022 – 2023.

Cette cérémonie de remise des fonds a eu pour cadre la salle des 5e années de l’établissement et a vu la présence des donateurs Leonard Mengue Meno, porte-parole du collectif en compagnie du trésorier de l’association des parents d’élèves (APE) représentant le président empêché Jean Noël Ntoutoume, des enseignants et des chefs des quartiers ainsi que des notables. Au nom du collectif léonard Mengue Meno a déclaré « au sortir d’une rencontre avec le directeur d’académique provinciale (DAP) de l’Ogooué Ivindo, ce dernier nous a précisé que l’école Édouard Adjomo de Mboula risque de fermer ses portes pour la simple raison qu’aucun parent ne s’est manifesté pour les réinscriptions ».

Aussi, le directeur en informant le DAP selon le porte-parole n’avait que deux (2) élèves inscrits. Les fils et filles de cette contrée se sont retrouvés afin de faire quelque chose pour que l’école ne ferme pas ses portes. Le collectif a décidé de s’occuper de ces petits frères, ces fils en venant en aide à leurs parents qui ont aujourd’hui la charge de leurs petits-enfants. A travers ce geste, Leonard Mengue Meno a affirmé que « le collectif ne fait pas de la politique, mais quoi que l’on fasse il fait aussi de la politique comme à l’église : on fait de la politique pour négocier une place dans le royaume des cieux ».

Par ailleurs, le porte-parole a remercié le chef d’établissement pour avoir fait preuve de patience car ce geste avait été prévu depuis quelques semaines. « Il y a des problèmes, mais nous allons voir comment les résoudre car nous voulons mettre au service des enseignants et des apprenants des outils appropriés et d’actualité » a déclaré le porte-parole s’adressant à l’APE. Ce dernier a fait savoir que l’effort du collectif ne doit pas être sans lendemain « vous devrez transmettre aux autres membres du bureau au cours de vos assemblées générales que les enfants sont abandonnés à l’éducation nationale en l’occurrence par le personnel d’encadrement et les enseignants alors que le travail doit se faire en symbiose ».

Pour le directeur de l’école communale Édouard Adjomo Landry Capy Ebene « ce geste de générosité vient soulager l’établissement qui ne savait plus à quel pied danser dans son fonctionnement optimal ». L’association des parents d’élèves, partenaire privilégié à l’épanouissement des apprenants par la voix du trésorier général Jean Noël Ntoutoume Nze n’a pas caché sa satisfaction et a remercié le collectif des ressortissants des quartiers Andock, Nzimeyong, Mboula et Essick « ce geste louable vient à point nommé car les parents ont eu du mal à inscrire et à réinscrire leur progéniture ». Il a exhorté le collectif à continuer à œuvrer pour le bien-être de ces apprenants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here