Gabon/Makokou/ Fer de Belinga: La phase de prospection lancée.

0
437
Le vice Premier ministre Alain Claude Bilie By Nze et sa délégation

Le vice Premier ministre chargé de l’Energie et des ressources hydrauliques Alain Claude Bilie By Nze a procédé à la mairie du 1er arrondissement de Makokou, au lancement officiel de la phase de prospection, recherche, exploration de toutes substances minérales dénommée projet Belinga. C’était en compagnie du ministre des Mines Elvis Ossindji, de la Formation professionnelle Raphaël Ngazouze, du ministre délégué aux Eaux et Forêts Michel Stéphane Mbonda, des parlementaires, des élus locaux, du secrétaire général du ministère des Travaux publics et des représentants de la société australienne Forescue métal group.

Aussi, le vice Premier ministre a déclaré que le lancement du projet Belinga fait suite à la convention signée le 19 août 2022 entre les différentes parties à savoir le ministère de l’Economie, le ministère des Mines et la société Forescue métal group pour un montant de 80 millions de dollars et pour une durée de 3 ans. Il s’agit de la matérialisation de la promesse faite par le Président Ali Bongo Ondimba dans le cadre de son 2e mandat de rendre concret le projet de la mine de Belinga. Ce lancement concourt à la réalisation du plan d’accélération et de transformation (PAT).

Pour rappel, la découverte du gisement du fer de Belinga date de1895 et fait partie des plus vastes gisements de minerais au monde. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré que « le Président de la République Ali Bongo Ondimba avait le projet de Belinga comme un axe central pour le développement du pays, et la province de l’Ogooué Ivindo est la province du soleil levant et il est temps que le soleil se lève ». Pour le ministre des Mines Elvis Ossindji, « c’est un honneur de structurer la province et à qui le projet impacte l’ensemble du pays ». Le directeur général de la société Forescue métal group Shadi Sayadi a révélé que « le gisement de Belinga est un gisement à haute teneur en fer qui n’a jamais été exploité, il regorge de 1 à 2 milliards de ressources et de 60% de fer. Il pourrait avoir une augmentation considérable de la base de ressources ». Le directeur général a poursuivi en déclarant que « le déroulement du projet nécessitera les remises à niveau, à s’engager, à travailler, à développer les activités avec les entreprises locales ».

Pour finir, la délégation conduite par le vice Premier ministre a eu une visite guidée du gisement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here