Gabon : Le Parti REAGIR victime de cambriolages.

0
411
Le Pole Secrétariat de REAGIR avant le cambriolage

Le siège de REAGIR a été cambriolé dans la nuit du 01 au 02 janvier 2023. « Des individus potentiellement à la recherche d’informations et de documents ont vandalisé nos bureaux » a déclaré son Secrétaire Exécutif, Jean Valentin Leyama.

Aussi, il s’interroge sur la coïncidence entre ces actes de violation de la propriété privée et son engagement politique pour l’effectivité d’une plateforme commune de l’opposition destinée à la prise de pouvoir en 2023. En conséquence, une plainte a été déposée auprès des services compétents. De même, le Parti rappelle à ses détracteurs salariés que « nous n’avons pas de leçons de gestion à recevoir d’un Pouvoir PDG et ses valets qui ont endetté l’ensemble du pays et des Gabonais en milliers de milliards de FCFA, sans contrepartie réelle en termes d’investissements collectifs » affirme Monsieur Leyama. Toutes choses qui ont des incidences négatives sur la vie des Gabonais, à l’exemple du calvaire que vivent actuellement les populations des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.

« Au constat, le Pouvoir PDG et ses larbins, impuissants face à la hauteur des débats que lui oppose REAGIR, choisissent depuis des mois de s’attaquer à une vie privée qui, en dehors des interlocuteurs directs du parti, n’intéresse pas le commun des Gabonais » regrette le Secrétaire Exécutif de REAGIR.

Par la présente communication, REAGIR tient à rassurer tous ses militants, sympathisants, amis politiques et partenaires de ce que le fonctionnement du Parti ne souffre d’aucune perturbation, comme en témoignent nos actions et notre engagement continu dans la sphère politique et auprès de nos pairs de l’opposition. « Quoi que fassent et manigancent les milieux obscurs du Pouvoir PDG, notre détermination restera ferme et sans équivoque »a affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here