Gabon/ Lambaréné/ religion : les fidèles de l’alliance chrétienne à l’école du savoir.

0
434
Une vue du conférencier Simon Pierre Mbadinga.

Les fidèles de l’église de l’alliance chrétienne et missionnaire surintendance du Moyen Ogooué sont a l’école du savoir, depuis quelques jours, à la faveur d’un séminaire de formation. Un conclave dont le thème portait sur, « comment prêcher l’évangile de christ».
Malgré la période de la pandémie du Covid-19 ou le gouvernement a annoncé les mesures barrières dans le cadre de la riposte, certains responsables d’églises multiplient les stratégies afin de maintenir la flamme de leurs fideles au sein des assemblées. C’est le cas de l’église de l’alliance chrétienne d’Isaac ou les fidèles sont autour de leur pasteur pour un séminaire de renfoncement de capacités.

D’entrée de jeu le révérend Simon pierre Mbandinga a défini l’évangile, en étudiant les discours des apôtres qui se trouvent dans le livre des actes, ainsi que les passages clés dans les lettres de Paul. Des lettres qui résumaient l’évangile, on arrive a une synthèse comportant les éléments essentiels tels que Jésus Christ le seigneur, sa mort pour le pardon des péchés et sa résurrection toutes deux aux prophéties de la nécessité de la repentance et de la foi vu le jugement à venir.

Abordant le concept de « prédication », Simon Pierre Mbandinga a dit qu’un prédicateur est quelqu’un qui parle publiquement les choses de Dieu aux non croyants et enseigne les croyants. Avant de préciser qu’il n’y a jamais eu de prédicateur aussi intéressant que Jésus. « Pour attirer l’attention des non croyants comme Jésus le faisait, vous, les séminaristes devez communiquer la vérité spirituelle de la façon dont Jésus le faisait », a dit le pasteur.

Au cours de ces moments du donner et du recevoir, les participants vont plancher sur les besoins, les blessures et les intérêts de l’auditoire lors de l’homélie. Pour clore son exposer, le surintendant a dit que, « le prédicateur doit enseigner en répondant à une question ou à un problème urgent de quelqu’un dans la foule, le message de base à destination des perdus doit être la bonne nouvelle, s’il n’y a pas de bonnes nouvelles, il n’y a pas d’évangile », a tenu souligner le pasteur.
C’est un séminaire qui pourrait amener les fidèles de l’alliance chrétienne à mieux dispenser leur évangiles aux âmes perdues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here