Gabon /Justice : Après Patrichi, c’est au tour d’Allogho Akoue de passer sous la guillotine.

0
488
L'ancien directeur général de la CNAMGS, Renaud Allogho Akoue

Incarcéré à la prison Centrale de Libreville depuis le 27 novembre 2019, l’ancien directeur général de la caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) sera fixé sur son sort ce mercredi 3 août. En effet, Allogho Akoue répond des faits qui lui sont reprochés, notamment le détournement des biens publics et blanchiment des capitaux. Il risque gros.

Tiré au sort avec ses compères Jérémie Nkodje, Ike Ngouoni, Sandry Ntsame et Geaurge Carelle Ndemegan, Renaud Allogho Akoue obtient la dernière place sur le banc des accusés. L’ex-directeur de la CNAMGS aurait détourné plus de 600 millions de francs CFA en deux ans, selon l’agence judiciaire.

Celui que l’on surnomme le surdoué est reproché par la cour criminelle spécialisée d’avoir abusé de ses fonctions. C’est par le témoignage d’un informateur anonyme que la DGR a ouvert une enquête sur les manœuvres frauduleuses de Renaud Allogho Akoue. Il risque 20 ans de prison et 100 millions de francs CFA d’amende.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here