Gabon/Huawei : Un partenariat semé d’embûches.

0
298
Le siège de Huawei à Pékin en Chine

La société chinoise Huawei souhaite accompagner le gouvernement gabonais dans bon nombre de secteurs tels que la digitalisation des services publics et le transfert de compétences. Mais est-ce une bonne idée ?

En effet, Huawei a une image peu flatteuse concernant la très rapide dépréciation de ses smartphones. Car, les terminaux de la marque chinoise sont parmi ceux qui perdent le plus rapidement leur valeur initiale. Certains smartphones de la marque perdraient ainsi plus de 80% de leur valeur initiale en l’espace d’une petite année à peine. C’est le cas du Huawei Mate 30 Pro, qui perdrait pas moins de 87% de sa valeur en 12 mois. A noter que la marque OnePlus est également présente dans le classement, avec une dépréciation moyenne d’environ 75% en seulement un an pour ses terminaux. En d’autres termes, les détenteurs d’un smartphone Huawei ou OnePlus sont invités à le conserver le plus longtemps possible.

Par ailleurs, en 2021, les revenus de la marque Huawei ont chuté d’un tiers, avec un chiffre d’affaires de 70 milliards, contre 90 milliards encore l’an dernier. Même que Huawei avait été placée sur liste noire aux Etats-Unis, privant ainsi cette dernière d’accéder à diverses technologies américaines au niveau des composants, mais aussi en ce qui concerne la section logicielle.

La concurrence s’est exacerbée et le Gabon a changé de dimension. Donc le pays a des liquidités et des capacités pour pouvoir accélérer son développement, c’est le bon moment pour vendre des actifs, puisque les signaux du marché sont extrêmement positifs, et la valorisation des actifs est élevée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here