Gabon/Endettement : Rose Christiane Ossouka et son gouvernement vont encore endetter le pays.

0
937
Le Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda (en jaune) et les membres de son gouvernement

Le gouvernement Ossouka Raponda ne serait plus capable de gérer la pandémie de Covid-19. L’argent octroyé par les bailleurs de fonds ou reçu dans le cadre des tests PCR serait insuffisant. Lors du dernier  communiqué du conseil des ministres, qui s’est tenu le 17 décembre dernier, le gouvernement a donné son accord, pour deux emprunts auprès de la BDEAC et la BAD soit un peu plus de 47 797 850 000 francs CFA.

Selon le communiqué du conseil des ministres, sur proposition du ministre de l’économie, le Gabon va emprunter 15 milliards de francs CFA, pour financer la stratégie de riposte contre la Covid-19, et 32 milliards de francs CFA pour le Programme d’appui aux réformes économiques (PARE).

Des nouveaux emprunts qui viennent alourdir et augmenter le niveau d’endettement du pays, dont l’encours se situe à environ 70% du PIB.

Malgré cela, les autorités gabonaises continuent d’affirmer que le niveau d’endettement du pays est appréciable. Mais également que le pays  jouit d’une excellente côte auprès des investisseurs.

C’est donc des emprunts qui, comme les précédentes n’ont jamais permis le décollage économique du pays. Ces dernières années, la majorité des projets structurants du pays ont été lancés à travers des emprunts. Quid du budget du pays ? Les caisses de l’Etat sont-elles vides ?

Autant de questions qui taraudent l’esprit des Gabonais à la lecture de chaque conseil des ministres. Des rencontres avec le chef de l’Etat, qui laissent désormais penser que le pays serait sous perfusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here