Gabon : Dynamique unitaire coupe définitivement les mauvaises langues.

0
3030
Vue d'une maison de la SCI Serpentin

Arrêté alors qu’il se rendait au Sénégal pour des raisons de santé et incarcéré le 02 mars pour abus de confiance et de détournement de fonds dans le cadre de l’affaire SCI Serpentin, la Dynamique Unitaire a fait une descente sur le site des travaux afin de toucher du doigt, les biens immobiliers pour prouver l’innocence de Jean Rémy Yama.

Gérant de SCI Serpentin, une société immobilière regroupant 316 sociétaires appartenant au Syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC), avec 60 résidences habités et 13 en travaux, Jean Rémy Yama  (JRY), aurait encaissé des fortes sommes d’argent pour la réalisation de logement d’enseignants, soit une parcelle de 37 hectares cédés par l’Etat.

Seulement depuis l’arrêt des travaux et JRY, alors principal gérant, peine à justifier l’orientation des finances mobilisées. Ce que dément la coalition  syndicale Dynamique Unitaire qui a fait une descente où sont entamés les travaux. Selon le syndicat qui ont toujours clamée son innocence, rien ne montrerait que JRY, ait détourné des fonds, puisque la présence des maisons réalisées dit le contraire.

Une preuve irréfutable dont se servira le syndicat pour appuyer leur revendication sur la libération du fondateur de la Dynamique Unitaire. Revendication de sa libération, mais aussi le retour de l’homme dans les rangs des agents de la fonction publique, dont la radiation est injustifiée, selon le syndicat.

La Dynamique Unitaire exhorte donc le gouvernement à faire preuve de clémence et d’indulgence en vers Jean Rémy Yama, qui est actuellement souffrant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here