Gabon/Covid-19 : triste réalité !

0
848
Stade d'Angondje

A l’hôpital du stade d’Angondjé, au nord de Libreville, véritable mouroir à ciel ouvert où des sujets malades sont abandonnés à eux-mêmes par un personnel médical qui ne tient pas compte du serment d’Hippocrate. Dans ce cas de figure, comment prendre conscience que la maladie existe si le corps médical n’en tient pas véritablement compte ?

A Angondjé, des malades se réveillent avec des étouffements par manque d’oxygène, à cette allure l’on se demande si le Ministre en charge de la Santé ne fait pas la contre-politique d’Ali Bongo Ondimba. Pourtant la négligence a été signalée au personnel soignant et à la direction générale un peu plus de sept jours après le manque criard d’oxygène, malheureusement la situation s’accentue et toujours pas de solution, attendre que la mort vous prenne serait peut-être le seul remède de ces derniers.

Ceci pourrait justifier le nombre de morts que le Copil annonce chaque jour. Des morts dues à un manque d’oxygène et certainement à une négligence médicale par un personnel médical composé rien que des  internes (faculté de médecine). Apparemment, il y a véritablement une absence de communication dans cette affaire du Copil avec la tutelle, où chacun fait ce que bon lui semble au mépris de la vie des compatriotes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here