Gabon/Cercle du barreau : Quel acte a bien pu poser Me Gisèle Eyue pour être suspendu ?

0
488
Me Gisèle Eyue Bekale

Loyauté, dignité, indépendance, probité, humanité, sont les fondamentaux d’un avocat avant d’enter en exercice, seulement ce serment que prête tout avocat avant d’exercer, constitue le fondement de sa déontologie. Malheureusement, il est reproché à Me Gisèle Eyue d’avoir violé et porté atteinte à l’honorabilité de la profession.

Cette sanction est indiquée en effet dans un document adressé par le Conseil de l’Ordre. Une sanction dite disciplinaire d’après le texte : «  le secrétaire de l’Ordre porte à votre connaissance que par délibération en date du 23 mai 2022, le Conseil de l’Ordre a suspendu provisoirement pour une durée de 03 mois, maitre Gisèle Eyue Bekale de l’exercice de ses activités d’avocat ».

Plusieurs zones d’ombre subsistent d’autant plus que les raisons de cette sanction ne sont pas évoquées. En effet, il s’agit d’une profession réglementée par des textes stricts où tout manquement est condamnable. L’avocate était elle au fait des règles et a ainsi délibérément enfreint la loi, ou au contraire il s’agit d’une erreur judiciaire ou d’un abus d’autorité ? Me Gisèle Eyue a-t-elle exercé son influence pour traiter une affaire sans respecter les règles de l’art, ou encore est –elle victime de machination ? Autant d’interrogations.

Dans tous les cas, la loi doit être respectée, car nulle n’est censée ignorer la loi et nulle n’est au-dessus de la loi.

Désormais interdite d’accès aux audiences en qualité de plaideur jusqu’à nouvel ordre et toute autre activité liée à son office, l’avocate aurait introduit un recours gracieux devant le conseil.

La suite dans nos prochaines publications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here