Gabon/AVCAC: Mettre en place une stratégie pour la croissance des forêts urbaines et périurbaines.

0
508
Photo de famille

Une rencontre capitale avec pour thème « Bâtir une vision commune en matière de foresterie urbaine » se déroule à Libreville, et marque la deuxième Assemblée générale de l’association des villes et collectivités locales d’Afrique centrale (AVCAC). Cet évènement se tient avec la participation de I ’association Internationale des Maires Francophones (AIMF), du Ministre gabonais en charge de l’environnement et du plan climat Pr Lee White, du commissaire environnementale, ressources naturelles agriculture et développement rural à la commission de la CEEAC Tabuna Honoré, de Mme Aderssy représentante de l’AIMF et représentante des collectivités locales de la zone CEMAC.

L’organisation de ses assises de deux jours du 27 au 28 septembre se tient après la semaine africaine de l’environnement qui consistait à parler d’une justice sociale et d’une justice environnementale pour le bien de la planète.

Pour la première autorité de la commune de Libreville, « il s’agira de saisir l’occasion pour partager et construire une feuille de route, en faveur de la préservation et du développement des forêts urbaines et périurbaines, dans la droite ligne du congrès de l’AIMF tenu à Abidjan au cours de cette année », a déclaré  la mairesse de Libreville, Christine Mba N’dutume épouse Mihindou.

Le représentant de la CEEAC a insisté sur l’importance de regarder dans la même direction. « Elle revêt un caractère stratégique en raison du rôle et de la contribution des villes dans le développement et la promotion de l’économie verte en général et la lutte contre les changements climatiques à travers, entre autres, la foresterie urbaine et dans la mise en œuvre du plan indicatif 2021-2022 », a rappelé le commissaire environnementale, ressources naturelles agriculture et développement rural à la commission de la CEEAC Tabuna Honoré.

Le membre du gouvernement, le Pr Lee White a parlé de la nécessité d’avoir des espaces verts à l’intérieur des villes parce que c’est capital, « ces espaces sont importants pour la santé aussi bien des enfants que des adultes car ils auront moins de respiratoire, de peau, des inondations…Et il faut au moins que chaque ville soit couverte de 15% de forêt ».

Ces assises, Co-organisée avec la collaboration de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) et la Commission économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), les activités à mener avec l’Association des Villes et Collectivités d’Afrique centrale (AVJAC) s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique indicatif moyen terme 2021-2025 adopté par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement organisé le 27 novembre 2020 à Libreville. Aussi, la mise en œuvre de l’axe intégration environnementale, Agriculture et Développement rural incombe au Département Environnement, Ressources Naturelles, Agriculture et Développement Rural. Les principales missions visent l’élaboration et l’opérationnalisation des politiques, des stratégies et des programmes ainsi que les projets en matière, entre autres, d’économie verte et d’économie bleue.

Pour votre gouverne, il est a souligné que parmi les programmes sectoriels de l’économie verte approuvés par la Décision  Nᵒ 35/CEEAC/CCEG/XVl/15 figure, entre autres, le programme de l’économie de la foresterie urbaine, le programme de l’économie du reboisement, celui sur l’économie des parcs zoologiques, celui sur l’économie des jardins botaniques, celui sur la restauration des terres, celui sur l’éco agriculture, celui sur le bois de chauffe, celui sur l’économie du carbone, et celui sur l’économie de la pollution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here