France-Afrique : Je t’aime, moi non plus !

0
605
Le Président français Emmanuel Macron ici avec le Président gabonais Ali Bongo Ondimba

Le président français Emmanuel Macron a effectué une visite éclaire de quatre jours (du 1er au 4 mars 2023) en Afrique, avec quatre escales  clés : le Gabon, la République Démocratique du Congo (RDC), le Congo Brazzaville et l’Angola.

A Libreville au Gabon, le Président français est venu prendre part au « One Forest Summit » pour la préservation du bassin du Congo. Normal, parce que très avantageux pour le monde en matière d’absorption des résidus pollués par les autres continents. Malheureusement, Macron n’était pas la bienvenue au Gabon. La preuve avec certains compatriotes qui n’ont pas été tendres avec le Président Français « on ne gagne rien avec la France, elle traite notre sous-sol sans tenir compte des conséquences environnementales à l’exemple de COMILOG à Moanda où il y a des cas de pollution. Nous n’avons en retour de la France que des miettes. Que dire de l’état de nos routes, de nos hôpitaux. L’absence de la France est synonyme d’abandon, alors que si elle participait au développement du Gabon il n’existerait pas de sentiment anti-Français ». D’autres compatriotes ont enfoncé le clou « nous faisons tout pour la France. Malheureusement, elle ne nous apporte rien en ce 21ème siècle à l’exemple de la Chine et de Singapour qui confirment leur présence au Gabon en participant activement au développement du pays vers la voie de l’émergence ».

Enfin, une autre catégorie de Gabonais estime qu’Emmanuel Macron n’est pas seulement venu à Libreville pour le « One Forest Summit » « il est venue aussi, pour adouber Ali Bongo Ondimba, candidat à sa propre succession. Sachant que le même Macron n’a pas félicité Ali Bongo Ondimba au sortir des élections de 2016 ». D’où la grande question : Pourquoi Emmanuel Macron à choisit de venir à Libreville avant l’élection présidentielle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here