FEGAFOOT : Une mine d’or, attention pas de bruit.

0
681
Pierre Alain Mouguengui

La fédération gabonaise de football(FEGAFOOT), regorge beaucoup d’argent, il n’est nullement question du bénévole, comme l’on veut le faire croire aux gens, surtout ceux- là qui refusent  de voir la réalité en face.

En effet, au vu de l’ardeur et de l’animosité qui se dégage à chaque renouvellement du bureau des fédérations du Gabon, ce n’est pas le bénévolat qui guide ces sportifs, c’est tout simplement l’argent qui à n’en point douter, guiderait ces hommes et ces femmes dirigeants du sport en général et du football en particulier.

La preuve, depuis que la fédération gabonaise de football  existe, il ne s’est passé aucune élection qui ne soit émaillée de quelques soubresauts  et   autres bras de fer. L’élection de ce mois d’avril notamment le 21  de ce mois à la tête de la FEGAFOOT enregistre cinq candidats y compris le président sortant Pierre Alain Mouguengui, ce dernier pense encore mieux faire selon ses propos.

Le président sortant  a vite fait d’oublié qu’en 2017, au sortir de la CAN Orange organisé par le Gabon, la FEGAFOOT, n’avait osé communiquer à l’opinion nationale et internationale les retombées de cette compétition. Beaucoup d’argent  est sortie des caisses de l’Etat pendant  cette coupe d’Afrique des Nations(CAN). Ce n’est pas le président de cette fédération qui nous le démentira. La fédération  gabonaise avait reçu de l’argent issues des partenariats avec les équipes, le groupe Singapourien  Olam et autres sur le plan local. Elle a également reçu des sommes de l’association des fédérations internationales de football(FIFA), et de la CAF. Cette dernière en sa qualité d’instance dirigeante de football  africain aurait versé plus de 10 millions de dollars ( 5 milliards de francs CFA) aux équipes participante a cette compétition. Une somme qui pouvait permettre aux fédérations d’équiper leurs ligues ; d’assurer  la formation des jeunes et  de rendre effectif le championnat  féminin de football.

L’on finit  par déduire qu’effectivement  la FEGAFOOT est une mine d’or, et comme le disait l’ancien premier ministre, Léon Mébiame « l’argent n’aime pas le bruit ». C’est chaud devant !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here