Équipements militaires : Michael Moussa à la recherche de nouveaux partenariats à Moscou.

0
814
Le Ministre de la Défense Nationale, Michael Moussa Adamo

Le Ministre de la Défense Nationale d’Ali Bongo Ondimba, Michael Moussa Adamo, serait à la  recherche de nouveaux partenaires pour équiper les forces de défenses du Gabon. Etant un marché réservé aux entreprises françaises, la lettre du Continent du jeudi 20 mai dernier, a dénoncé  cette nouvelle démarche des autorités gabonaises.

Un nouveau partenariat dans le  cadre de l’équipement militaire serait-il déjà signé entre Libreville et Moscou ? La question est sur toutes les lèvres depuis que le Ministre de la Défense Nationale,  Moussa Adamo, a décidé d’aller discuter avec les responsables militaires et  patrons d’entreprises russes. La France qui est le principal fournisseur du Gabon serait en train de critiquer cette démarche du Ministre de la Défense du Gabon.  Le Gabon à en croire la Lettre du Continent ne serait pas à sa première affaire dans le secteur avec Moscou,  « Moscou ne fournit qu’une part réduite de l’équipement des forces Armées gabonaises, mais équipe en revanche les Rangers de l’Agence nationale des parcs nationaux, placée sous la tutelle du Ministre des Eaux et Forêts, et de l’Environnement Lee White », a souligné la Lettre du Continent.

L’inquiétude des autorités françaises de voir ce marché de fourniture en équipements militaires échapper à la France est encore plus persistante, lorsqu’ils se rendent compte que celui qui est à la tête de ce département ministériel connaît parfaitement les circuits et les partenaires idéals pour l’achat et la vente des équipements militaires. Michael Moussa, a été le conseiller d’Ali Bongo alors Ministre de la Défense. De ce fait, il « a participé à plusieurs opérations d’achat de matériel militaire, notamment l’acquisition avortée de huit hélicoptères Hercules C130 d’occasion en Arabie Saoudite », précise l’article du journal français.

Pour rappel,  au cours de l’année 2020, le Gabon a consacré aux dépenses militaires la somme de 271 millions de dollars (soit 147,2 milliards de FCFA), apprend-on dans le rapport sur les dépenses militaires de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) publié le 26 avril dernier.

Ce montant qui représente 1,8% du produit intérieur brut du pays renferme notamment les achats d’armements, les pensions militaires ou les dépenses concernant les forces paramilitaires. Avec une population estimée à environ 2 millions de personnes, le Gabon a dépensé au moins 73 600 FCFA par an pour assurer la protection de chaque Gabonais.

Une chose est sûre, ces différentes rencontres du Ministre de la Défense Nationale, avec les officiels militaires  et industriels russes laissent entrevoir de nouvelles empoignades entre la France et le Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here