Entre tragédie et enseignement, ou comment faire face à la dure réalité de la vraie vie.

0
551
Fatoumata Yaranangore

Dans la vie, il faut savoir choisir ses combats, avoir foi en ses capacités et en ses armes est une chose, mais pouvoir sortir indemne de chaque lutte sans séquelles irréversibles relève de la sagesse.

Lorsque l’adversité devient une réalité, il faut être préparé aux deux issues, la victoire ou l’échec (la continuité de la vie ou la mort) , et savoir à l’avance ce qu’un échec pourrait vous coûter.

Il est important de connaître la capacité de nuisance de l’adversaire avant de s’engager, mais surtout définir ce qu’on est prêt à perdre en cas de confrontation. Sans cela, l’issue de la confrontation peut vous être fatale à tous moments.

Tous les combats, même ceux qui vous semblent les plus facile, ne sont pas utile quand on ne peut pas mesurer le risque, et vos capacités offensives ne sont pas toujours suffisantes pour vous garantir la victoire.

Pouvoir, c’est prévoir, c’est ainsi que, prévoir, c’est pouvoir.

Fatoumata Yaranangore

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here