Un nouveau lycée privé à Nkoltang, un véritable soulagement pour les parents d’élèves.

0
1180
Une vue de l'un des bâtiments abritant le nouveau lycée privé de Nkoltang.

Le monde éducatif Gabonais vient d’être renforcé par l’ouverture d’un nouvel établissement privé à cycle complet situé dans la zone sud de Libreville, Nkoltang.

Une vue d’une salle de classe du lycée privé de Nkoltang.

Renforcer les capacités des ressources humaines  pour le développement durable du pays, c’est le leitmotiv du lycée privé de Nkoltang situé sur la route de plaine Ayeme dans le 2earrondissement de la commune de Ntoum. Établissement d’enseignement secondaire de la 6e en 1ere, cet établissement de proximité qui est l’œuvre d’un compatriote  accompagne  le gouvernement à relever le système éducatif gabonais à travers des équipements modernes qu’offre cette nouvelle structure.

En phase avec les  politiques gouvernementales en matière d’éducation, le lycée privé de Nkoltang a adopté une politique volontariste,  qui se  traduit par  la facilité des conditions d’accès au système d’enseignement, l’amélioration de la qualité des enseignants, mais également, des enseignements dispensés et la gestion de l’organisation de l’administration de tutelle.

Pour le proviseur dudit lycée,  Jean Louis Mouiri, « L’éducation n’est pas un privilège pour les riches. En d’autres termes, le respect du principe de l’égalité des chances en matière d’éducation prôné par le chef de l’État son excellence Ali Bongo ondimba, exclut de facto cette approche discriminatoire insidieuse qui voit les portes des écoles s’ouvrir aux seuls enfants de riches ». La modernisation du cadre de travail pour les apprenants n’est pas en reste.  Le lycée privé de Nkoltang est un établissement secondaire répondant aux normes pédagogiques avec des salles de classes climatisées d’une capacité de 40 élèves par salles. Ce nouveau  lycée privé veut faire de l’instruction un puissant outil de développement.

Le système éducatif gabonais concerne l’ensemble des institutions publiques et privées du pays ayant pour fonction d’assurer et de développer le système éducatif sur l’ensemble du territoire national.

L’ouverture de cet établissement d’enseignement secondaire pour cette année académique 2020-2021 vient à point nommé dans la mesure où,  il va soulager de  nombreux parents d’élèves de la zone de Nkoltang et de la plaine Ayeme. Qui, il faut le dire, envoyaient leurs enfants en Ntoum ou à Libreville avec tous les risques que cela peut engendrer  par manque d’établissements de proximité. Et c’est aussi une occasion propice pour le  gouvernement de solliciter ce partenaire privé pour l’orientation des nombreux enfants admis  au concours d’entrée en sixième qui habitent  cette zone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here