« Devant tout ce qui ce dit, nous ne saurons être insensible » Alexandre Awassi.

0
467
Alexandre Awassi, député du 2ème siège de la commune de Moanda dans le département de la Lébombi-Léyou dans la province du Haut- Ogooué.

C’est certainement l’une des assertions qui ait retenu l’attention des journalistes présents au déjeuner de presse organisé par Alexandre Awassi, député du 2ème siège de la commune de Moanda dans le département de la Lébombi-Léyou le dimanche 17 mars dernier dans un des restaurants du centre-ville de Libreville.

« Bien que convalescent, Ali Bongo Ondimba  continue de veiller à la continuité du service de l’Etat et le pays tout entier voit le président à l’œuvre et on ne saurait rester insensible devant tant d’activités même au creux de sa maladie. Pourquoi veut-on polémiquer sur ce que l’on voit. Le président est bien vivant et on le voit à travers par exemple le discours à la nation, la nomination du premier ministre, la prestation de serment des ministres, le tour de ville qu’il a effectué en février dernier. Donc en réalité, l’opposition devrait détourner le débat politique en jouant son rôle de force de propositions  concrètes en vue de l’amélioration des conditions sociales des populations » a déclaré l’honorable Awassi visiblement écœuré par non seulement l’appel d’une certainement opposition composée de quelques membres de la société civile et de parlementaires.

Cette rencontre avec la presse a été aussi l’occasion pour le député du 2ème siège de la commune de Moanda de réaffirmer son attachement indéfectible au président Ali Bongo Ondimba dont il loue le courage et la force caractère devant la maladie. « Je ne souhaite pas que cela vous arrive,  mais nous avons déjà tous vu des personnes ayant été victimes de l’AVC, les a-t-on déjà vu se remettre aussi rapidement, il faut louer la force et le courage du président et le tour de ville  de février dernier est la manifestation de l’intérêt et l’attachement d’Ali Bongo Ondimba  à son peuple. Ceux qui soutiennent que c’est son sosie qui aurait effectué le tour de ville ne sont en réalité que des frustrés  qui ont du mal à avaler la pilule de leurs échec politiques » a conclu Alexandre Awassi satisfait des échanges avec les médias.

Dans tous les cas le débat politique autour de la santé du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba  passionne et il faut certainement s’attendre à d’autres réactions d’ici là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here