Début des travaux de la 58ème Assemblée Générale de l’Organisation Interafricain du Café.

0
640
Dr Wegbe, le coordonnateur du Réseau des chercheurs Africains.

La cérémonie d’ouverture de la 58ème Assemblée Générale de l’Organisation Interafricaine du Café a eu lieu ce 20 novembre dans un hôtel de la place. L’évènement, placé sous la tutelle du ministère de l’Economie, de la Prospective et de la programmation du Développement a été président par le ministre de la recherche scientifique Jean De Dieu Moukagni Iwangou et à laquelle prenaient part les représentants de la Caistab, du Cenarest et de nombreux représentants de corps diplomatique.

Quatre allocations ont ponctué cette cérémonies; celle du Commissaire général du Centre Nationale de la Recherche Scientifique et Technologique(CENAREST), Daniel Franck Idiata, suivi de celle du Dr Wegbe, le coordonnateur du Réseau des chercheurs Africains, celle du Secrétaire général de l’organisation interafricaine du Café Frédérick Kavuma et du ministre d’Etat, ministre de la recherche scientifique Moukagni Iwangou.

La production durable du Café en Afrique dans le contexte du changement Climatique; Défis et opportunités“. Tel est le thème qui guidera les experts au cours de leurs travaux. Le ministre de la recherche scientifique en prenant la parole a décliné non seulement les difficultés liées à la production du Café en Afrique mais aussi au Gabon” Le boom pétrolier des années 70 a presque relégué la production du café au second plan, les populations préférant aller travailler dans les villes pétrolières, les villages et campagnes se visant ainsi de leur potentielle main d’œuvre et causant par ricochet la mort des plantations mais le chef de l’Etat en accédant à la magistrature en 2009 a lancé un vaste programme de revalorisation du secteur agricole; De fait la conférence qui commence aujourd’hui va permettre aux experts d’échanger leurs compétences respectives en matière de production du Café car le changement climatique concerne le monde entier“.

Rappelons tout de même que l’OIAC est une institution intergouvernementale qui a pour mission d’aider les pays membres, par le moyen de consultations à obtenir des rémunérations durables et équitables pour les petits exploitants du café en Afrique. L’organisation regroupe à ce jour 25 Etats dont le Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here