De la nécessité du livre et de la survie des auteurs.

0
301
Une vue de l'exposition des livres Gabonais. image d'archives.

Les livres sont des outils puissants pour renforcer les liens entre les personnes, élargir nos horizons, tout en stimulant notre esprit et notre créativité. 

En effet, le ministère de la culture gagnerait à octroyer des financements à l’Union des écrivains gabonais (UDEG). Cette somme permettra notamment aux auteurs gabonais d’avoir accès à des sommes d’argent afin de pouvoir produire leurs œuvres et faire en sorte qu’elles rayonnent à travers le Gabon, mais également à travers l’Afrique et même le monde.

Aussi, il serait temps de mettre en place différentes bourses et programmes auxquels auront accès les créateurs du milieu culturel, en collaboration avec les institutions et organismes culturels, de faire en sorte que les artistes gabonais puissent profiter de toutes les occasions pour faire de la culture gabonaise un gage de fierté.

Qu’à cela ne tienne, le livre, et plus généralement la lecture, sont des bienfaits pour la construction d’un monde et d’une société plus juste et plus fraternelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here