Comité de Pilotage du Projet FSPI MUSEOGAB, ce 9 juin au Musée National

0
141
Ministère de la Culture du Gabon

Le Ministre de la Culture et des Arts Michel MENGA M’ESSONE et l’Ambassadeur de France au Gabon Philippe AUTIE co-présideront le mercredi 9 juin au Musée National de Libreville le premier comité de pilotage du projet FSPI MUSEOGAB.

Ce projet, co-financé à hauteur de 552 315 327 FCFA (842 000 €), permettra d’accompagner la nouvelle politique muséale souhaitée par le Gabon. La réunion se tiendra en présence du Professeur Mesmin Noël SOUMAHO, Recteur de l’Université Omar Bongo, de Wilfried NGUEMA, Conseiller spécial de la Présidence de la République et Chef du Département « culture, sports et loisirs », ainsi que d’une dizaine d’experts du secteur patrimonial. Le comité de pilotage permettra de lancer officiellement les activités de ce projet et d’en rappeler le calendrier. Celui-ci se déploiera sur 24 mois et mettra en synergie des institutions muséales gabonaises et françaises.

Le projet MUSEOGAB se décline à travers trois composantes : Un appui à l’encadrement législatif et réglementaire du Musée National et au renforcement des capacités de ses agents, dans le but d’offrir des conditions d’accueil optimales aux collections. Des actions visant à développer les pratiques muséales des Gabonais, au premier rang duquel les jeunes. Ces actions s’accompagnent d’un appui à la formation de haut niveau de jeunes professionnels du patrimoine en capacité de porter la voix du Gabon sur la scène internationale. De l’assistance technique à destination de projets favorisant la circulation des œuvres et valorisant le concept de « patrimoine partagé ».

Ce projet, élaboré sous l’impulsion du Ministère de la Culture et des Arts et de l’Ambassade de France au Gabon, en partenariat avec le Musée National des Arts et Traditions, est financé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères à hauteur de 342 409 166 FCFA (522 000 €), sur deux ans, dont 101 673 219 FCFA (155 000 €) au titre de l’année 2021. Il bénéficie également du co-financement de l’Etat gabonais à hauteur de 137 750 853FCFA (210 000 €), auquel viendra s’ajouter très prochainement un soutien de 72 155 188 FCFA (110 000 €) de l’Agence française de développement (AFD)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here