Centre médical de Ntoum : les populations attendent la réhabilitation de cette structure sanitaire.

0
219
Une vue de la devanture du centre de santé de Ntoum.

Comme d’autres structures sanitaires de l’arrière pays, le centre médical de Ntoum, dans le département du Komo-Mondah ne répond pas aux normes d’un établissement  sanitaire. En cause, les conditions de travail, et de prise en charge des malades font cruellement défaut.  Du coup,  la question du budget alloué au ministère de la santé chaque année suscite des interrogations.

Voici le décor des installations dans l’un des bâtiments du centre de santé de Ntoum.

Le secteur de la santé est considéré dans  beaucoup de pays comme  un secteur prioritaire,  car il touche toutes les couches sociales de la population. En Afrique subsaharienne, notamment au Gabon,  en dehors de la capitale politique  où l’on enregistre des centres hospitaliers universitaires, la situation des structures sanitaires de l’intérieur du pays est  très pénible.  Le centre Médical de Ntoum, pourtant installé dans une commune de la capitale, est à l’abandon depuis des années et illustre parfaitement la situation  lamentable dans laquelle se trouve le secteur santé au Gabon.

« Le centre médical de Ntoum n’a pas un compteur en eau et d’ électricité  capable de supporter tout les bâtiments qu’il comporte, nous avons de l’eau et l’électricité pour certains bâtiments et nous avons un grand bâtiment qui n’est pas électrifié  et sans adduction d’eau. Notre message, c’est à l’endroit des autorités pour que ce grand bâtiment qui offre des meilleures  conditions de prise en charge des malades et nous personnel  soit mis à notre disposition,  afin que nous puissions travailler dans les  meilleures conditions.  Et ce bâtiment, il faut  effectivement mettre de l’eau et de l’électricité capable de prendre en charge toutes les pièces qu’il y a à l’intérieur.  Nous croyons que pour cette année,  les travaux de réhabilitation vont débuter pour que ce bâtiment soit mis à la disposition du personnel et des populations de Ntoum », avait affirmé le Dr  Eugénie Wora,   lors de la remise des médicaments à ce centre médical par une native de la contrée.

Les populations et le personnel du centre  médical de Ntoum,  vivent une situation très compliquée. De ce fait, l’apport des autorités administratives de cette commune et du ministère de la santé est attendu,  afin d’offrir des soins de qualité aux populations de cette partie du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here