Célébration de la fête du nouvel an : les maitres spirituels recommandent la prière à leurs bandzis.

0
648
Cérémonie traditionnelle

L’année 2020 restera à jamais gravée dans la mémoire des Gabonais notamment les initiés du Gabon. Durant cette année, il était impossible aux maitres spirituels d’organiser des veillées en l’honneur de leurs défunts. A quelques jours de la nouvelle année,  les maitres spirituels de la Fondation Ayize Endendang et du temple Nfouang Endendang recommandent à leurs initiés, l’organisation d’une veillée de prière, de ne point consommer d’alcool et d’être en prière.

 La crise sanitaire qui a frappé les économies du monde a eu des conséquences très néfastes  non seulement sur le plan financier mais aussi sur le plan spirituel. Des retombées néfastes, qui ont amené les maitres spirituels du Gabon, a demandé  à leurs adeptes (bandzis) de faire preuve de responsabilité et de ne pas s’adonner à des dérives. Jérôme Bekale, (Nkel’ayon) maitre et guide spirituel de la Fondation Ayize Endendang, a sur sa page Facebook, donné les orientations de la nouvelle année pour ce qui est des initiés de la Fondation Ayizê  Endendeng.

« Du haut de mon troisième âge, je ne me souviens pas avoir connu pareille année que 2020. Une année où quelque chose d’invisible est venu pour faire sa loi. Remettant tout en question, endeuillant plus que d’habitude nos familles, chamboulant les économies, fragilisant davantage les plus faibles. Accentuant la paupérisation du monde ouvrier et agricole. Bref…

Comme si ces multiples problèmes causés par la Covid-19 ne suffisaient pas à nos peines, voilà que le texte de notre vivre-ensemble va connaître un profond toilettage sans tenir compte de nos aspirations de citoyens.

Peut-on, dans ces conditions, aborder sereinement la nouvelle année, le cœur à la fête ? A chacun d’y répondre.

Quoi qu’il en soit, sur instruction de Tare Ayene-Mboumba, il est prescrit aux membres de la Fondation Ayizê-Endendang de ne point consommer d’alcool du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021.

En outre, lors de la transition entre les deux années, d’être en prière, les genoux fléchis, les bras levés au ciel en signe d’adoration et d’adresser vos intentions de prières pour la vie communautaire. Nkel’ayon », a relevé Jérôme Bekale, Nima et maitre spirituel de la Fondation Ayize Endendang.

Pour la Nima et maitre spirituel du Temple Nfouang Endendang,  Philomène Nse Bekale, Nkobemidjogo, « le passage vers la nouvelle année devrait amener les initiés, et les bandzis à ne pas oublier ce qu’ils sont réellement et leur mission sur terre ». Avant d’ajouter, « Vous être les enfants de notre père,  le vent, pour cette nouvelle année, vous devez tous être en prière. C’est pourquoi, pour cette nouvelle année, nous allons organiser une veillée, en souvenir de nos défunts, pour bien commencer la nouvelle année. Une nouvelle année, qui devrait vous apporter l’amour, la santé mais également la réussite dans vos entreprises », dit–elle.

C’est donc une nouvelle année,  que les maitres  spirituels recommandent d’aborder avec beaucoup de responsabilité mais surtout dans la prière, les bras levés vers le ciel en signe d’adoration, afin que les ancêtres continuent de veiller sur le Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here