Brice Laccruche Alihanga cible d’activistes.

1
812
Brice Laccruche Alihanga, un homme au service de son pays.

Depuis la maladie d’Ali Bongo Ondimba, il se serait formé au plan local et à l’extérieur du pays des groupes d’activistes, dont l’objectif principal est de diaboliser par tous les moyens les principaux collaborateurs du chef de l’État. Actuellement absent du pays pour des raisons de convalescence médicale.

Brice Laccruche Alihanga n’échapperait pas à ce ballet de “vampires” politiques. Au plan local un groupe d’activistes proches de l’opposition, aurait pour mission de cibler des personnalités que l’on considèrent fidèles et loyaux à l’égard du chef de l’Etat.
L’autre groupe quand à lui, basé en France et dirigé par Jean Pierre Léboumba Lépandou et Séraphin Moundounga, aurait la mission de financer les parutions de certains médias hexagonaux pour des articles a charge contre des personnalités et hauts responsables gabonais.
Des stratégies qui auraient visiblement été manigancée, avec la complicité de certains acteurs proches du pouvoir, par une coalition de l’opposition radicale dans sa rengaine anti Ali Bongo Ondimba depuis la fin du processus électoral de 2016 auquel leur candidat a lamentablement échoué.

Dans sa parution du 3 janvier 2019, Mediapart, média en ligne français, tance Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet du Président Ali Bongo Ondimba, comme étant un sulfureux personnage qui mérite la prison.

Un son du déjà entendu. Car “BLA”, comme l’appèle ses collaborateurs, le Directeur de Cabinet d’Ali Bongo Ondimba, depuis sa nomination à la fonction est la cible de divers clans politiques et leurs lobbies associés qui écument le paysage gabonais.

A l’approche de la redistribution des cartes, au lendemain des élections législatives, Brice Laccruche Alihanga, qui serait promis à conserver son poste, fait davantage l’objet de tires groupés.
L’objectif étant de diaboliser le personnage en vu de permette à certains complices tapis dans l’ombre de se voir promouvoir à la fonction de directeur de cabinet. Mais ce qu’ils oublient c’est que le Diercteur de Cabinet Brice Laccruche Alihanga n’a pas le temps à perdre avec ces derniers, il travail pour relancer l’économie du pays.

1 COMMENTAIRE

  1. De grâce, pour le bien du Gabon, dites à votre Brice Laccruche de s’en aller avec toute sa bande loin du pouvoir gabonais. Laissez ce pays renaître des cendres que vous avez laissé. Bande de VOYOUS !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here