Arrestation de Bertin Ngoua Edou : Le RENAJDIL, invite le Président Ali Bongo de vite réagir.

0
559
Le Vice-Président du RENAJDIL lisant la déclaration de Libération du journaliste Bertin Ngoua Edou.

« Considérant que les procédures en la matière n’ont pas été respectées, nous exigeons la libération sans condition aucune du directeur de publication du journal Le Diagnostic, Bertin Ngoua », c’est ainsi que le Vice-président du RENAJDIL (Réseau national des journalistes diplomatiques et libres), le Vice-président, Franck Charly Mandounkou a dénoncé la garde à vue de son confrère et membre, directeur de publication du bimensuel Le Diagnostic au cours de sa déclaration. Ce journaliste a été interpellé lundi 30 décembre 2019 et gardé à vue depuis lors pour « fausses nouvelles » à la DGR. Le RENAJDIL invite le Président Ali Bongo Ondimba de vite réagir car trop c’est trop.

En effet, il lui est reproché la publication d’un article à charge contre le Président du CESE, M. René Ndemezo’Obiang paru le 27 décembre 2019, sous le titre : « La visite de toutes les interprétations ». Son cas a relancé le débat autour du statut de journaliste indépendant, et des menaces à la liberté d’informer.

Tout en invitant, M. Ndemezo’Obiang à utiliser les voies appropriées qu’offrent le Code de la Communication aux articles 183 à 186 et 192 à 196. Le collectif des journalistes menace de boycotter en signe de représailles, la cérémonie de présentation de vœux ce lundi 6 janvier 2020 du Président de la République Ali Bongo Ondimba.

Le RENAJDIL apporte son plein soutien à Bertin Ngoua Edou. Une situation particulièrement difficile pour les journalistes indépendants souvent en première ligne. Les journalistes, qui ne font que leur métier, ne peuvent pas tolérer de se voir régulièrement pris pour cible.

Le réseau national des journalistes diplomatiques et Libres (RENAJDIL) déplore également le silence assourdissant du ministre de la communication, pourtant censé soutenir la liberté et l’indépendance de la presse que dire de la haute autorité de la communication, silence de cathédrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here