AGP c’est la galère pour les contractuels.

0
689
Mouvement d'humeur des anciens agents de l'AGP réclamant le paiement des droits.

Les contractuels  en contrat à durée déterminée de l’Agence Gabonaise de Presse(AGP) broient  du noir, ils accusent quatre mois d’arriérés de salaires. Véritable calvaire pour ces responsables de famille. L’administrateur provisoire de cette structure admis à la retraite sous peu semble faire la sourde oreille quant aux cris de détresse de ses collaborateurs.

En assemblée générale le week- end dernier avec l’administrateur provisoire et le président du conseil d’administration de cette agence presse, les contractuels ont demandé le paiement de deux mois de salaires. Ce qui leur a été refusé catégoriquement, les deux responsables vont proposer le paiement d’un mois de salaire.

Les contractuels vont refuser le paiement d’un mois d’arriérés de salaires vu que leurs contrats s’achèvent le 30 décembre 2018, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur les conditions de vie de ces employés de la première agence de presse du Gabon.

Pourtant, dans le compte de l’agence gabonaise de presse selon certaines indiscrétions se trouvent 25 millions de francs CFA. L’administrateur provisoire Bitéghé veut mettre le problème sur le dos de l’Etat comme ce fut le cas avec les 49 contractuels licenciés abusivement  en 2017. Bien malin cet administrateur provisoire qui sait qu’en décembre ne pas payer les quatre mois d’arriérés de salaires reviendrait à mettre cette dette sur le dos de l’Etat. Nous invitons ce dernier a répondre au cas où il serait laissé. Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here